Francia-Recensio 2010/4 Frühe Neuzeit-Revolution-Empire (1500-1815)

Heike Bock
unpublished
Konversionen in der frühneuzeitlichen Eidgenossenschaft. Zürich und Luzern im konfessionellen Vergleich, Epfendorf/Neckar (bibliotheca academica Verlag) 2009, 455 S. (Frühneuzeit-Forschungen, 14), ISBN 978-3-928471-73-2, EUR 49,00. rezensiert von/compte rendu rédigé par Dominique Guillemenot-Ehrmantraut, Landau Il s'agit ici d'une contribution importante dans le cadre de la recherche actuelle sur les conversions. L'auteur évoque les relations des convertis et de leurs expériences dans ces deux
more » ... nces dans ces deux lieux. La comparaison des habitants des deux villes, de Zurich, réformée, et de Lucerne, catholique, du XVI e jusqu'à la fin du XVIII e siècle est fascinante. Dans sa thèse lucernoise Heike Bock étudie le changement de perspective culturelle et historique, quotidienne et microscopique, en posant la question de l'étendue de la confessionnalisation et de l'empreinte laissée dans les identités confessionnelles. D'une part elle offre une histoire sociale des expériences des convertis, et de l'autre une étude sur les relations des deux autorités avec des convertis de confessions différentes, notamment dans le contexte de l'aide aux pauvres. L'auteur travaille avec minutie et suit une compréhension modifiée de la notion de »confessionnalisation«. D'après elle la confession est un facteur important d'identification entre d'autres. Les conversions sont des franchissements de frontière qui constituent plutôt une affirmation qu'un questionnement de la différence confessionnelle. Elles étaient donc des éléments structurels de la culture des confessions. Dans une quatrième partie l'auteur compare les deux villes grâce à quatre questions directrices: »Quelles positions occupaient les autorités face aux convertis?« »Quelles expériences faisaient les convertis en changeant de confession et quels étaient les conflits dans lesquels ils étaient impliqués?« »Quelle importance avaient les conversions par rapport aux communautés et aux convertis?« »Quelles sont les déductions à tirer pour la signification du facteur conversion et de son développement pendant la période étudiée?« Elle présente d'abord les structures politiques, sociales et confessionnelles des deux villes, puis elle s'interroge sur la situation des institutions et des groupes concernés par les conversions. Dans les deux villes les convertis étaient considérés comme des personnes nécessiteuses. Les conditions de leur admission étaient avant tout guidées par des considérations économiques. Une ascension sociale par conversion restait une grande exception.
fatcat:jjh7mo3iqjdp5opo7j4mnstw74