La politique budgétaire américaine sous la présidence Clinton : un rêve de cigale

Hélène Baudchon, Jérôme Creel, Vincent Touzé, Bruno Ventelou
2000 Revue de l'OFCE (En ligne)  
Au cours de la décennie qui vient de s'écouler, le paysage budgétaire américain a radicalement changé. Le solde public fédéral est ainsi passé d'un déficit historique de 290milliards de dollars en 1992 à un excédent de 124milliards en 1999 (soit 1,4% du PIB). De tels chiffres, inhabituels pour les États-Unis, s'appuient sur la combinaison d'une croissance très rapide des recettes fiscales et d'un infléchissement dans l'évolution des dépenses. D'une part, une conjoncture particulièrement
more » ... e s'est trouvée associée à une politique monétaire plutôt accommodante. D'autre part, structurellement, un ajustement vers un solde équilibré a été engagé dès le début des années 1990. En comparaison avec les efforts d'assainissement un peu plus tardifs des pays européens, l'ajustement américain apparaît plus progressif, quoique d'un niveau extrêmement important : entre 1992 et 1999, un peu plus de la moitié de l'amélioration du solde effectif est due à l'effort structurel. Revue de l'OFCE n°75 / octobre 2000 2. Ratio recettes / dépenses En % Clinton Reagan Bush Source: CBO. Présidences Output gap
doi:10.3406/ofce.2000.1633 fatcat:mhw76crufbatplhca6zxvyijtq