ÉTUDE DE LA LIBÉRATION DE L'AZOTE, DU PHOSPHORE ET DE L'ACIDE SIALIQUE NON PROTÉIQUES, AU COURS DE L'ACTION DE LA PRÉSURE SUR LA CASÉINE

CH. ALAIS
1963 Reproduction nutrition development (Print)  
en-Josas (Seine-et-Oise) SOMMAIRE La libération de substances azotées non protéiques, au cours de l'action de la présure sur la caséine, a été étudiée. Ces substances sont séparées du mélange réactionnel au moyen de l'acide trichloracétique. La libération de l'azote non protéique, qui se traduit par une courbe NPN f (t) caractéristique, est liée au raccourcissement du temps de coagulation du lait : ce temps devient nul lorsque la réaction enzymatique est achevée. La quantité d'azote non
more » ... d'azote non protéique n'est proportionnelle à la concentration du substrat que pour les faibles valeurs. L'adsorption des substances solubles sur le précipité explique les anomalies constatées. Les résultats comparatifs obtenus avec la caséine x et la caséine entière dont elle provient, permettent de calculer une proportion de ig p. 100 de la caséine x dans la caséine entière. La présure libère le phosphore et l'acide sialique, solubles dans l'acide trichloracétique à 12 p. 100 , à la même vitesse que l'azote. On a conclu que la réaction étudiée, avec libération du caséino-glycopeptide, est bien la réaction primaire spécifique de la présure, indispensable à la coagulation.
doi:10.1051/rnd:19630406 fatcat:vde63vphszeezleiikqgo6reza