Cabinet d'urgences et services d'urgences

2008 PrimaryCare  
PrimaryCare PrimaryProfession C'est avec un grand intérêt et non sans satisfaction que j'observe le développement en cours dans le domaine des cabinets d'urgences associés aux services d'urgences [1, 2]. Le problème est bien connu: durant les heures du soir et les jours fériés, l'arrivée de «patients de médecins de famille» provoque une surcharge qui perturbe de plus en plus souvent le bon fonctionnement des services d'urgences. Or, aux urgences, il est primordial de bien séparer les cas bénins
more » ... arer les cas bénins et les cas d'urgences graves, afin de fournir à ces deux groupes de patients les meilleurs services de soins possibles. Le cabinet d'urgences apporte un nouvel élément aux services d'urgences. Divers cabinets, déjà en service ou en voie de l'être, montrent de façon exemplaire qu'ils remplissent une fonction importante dans la structure d'ensemble d'un service d'urgences: ils peuvent s'y intégrer ou y être simplement rattachés. Bien que le médecin de premier recours et le médecin de garde disposent ainsi d'un nouvel emplacement de travail, ils ne s'y voient pas chargés d'une fonction fondamentalement nouvelle. Loin de perdre en importance, le praticien reçoit une vraie opportunité de se repositionner de manière visible en tant que médecin de garde. Les cabinets d'urgences associés aux hôpitaux sont devenus réalité. Mais n'oublions pas qu'ils doivent s'intégrer à l'ensemble du réseau des services d'urgences. Dans la mesure du possible, il faut éviter les chevauchements et les lacunes dans les offres suivantes: centrales d'appel, lignes téléphoniques réservées à l'information, 144, SOS médecins, médecins de garde, services de sauvetage, services d'urgences [3]. Il faut coordonner les différentes offres de prise en charge tout en les distinguant clairement les unes des autres. De nos jours, il n'est plus acceptable de devoir se démener pour trouver un numéro d'urgence. Nous devons aider activement le patient et l'orienter vers le service adéquat dans la chaîne des services d'urgences. La sélection des patients s'annonçant d'eux-mêmes à l'hôpital -que ce soit par téléphone ou en se rendant sur place -est une tâche exigeante mais nécessaire, qu'il faut effectuer ensemble selon des normes reconnues (protocoles de tri). Du point de vue qualitatif, les services fournis dans les services d'urgences sont en général satisfaisants lorsque la supervision est assurée par un médecin-chef. Mais il n'en est pas de même de l'efficacité de la prise en charge: il est notoire qu'elle est souvent
doi:10.4414/pc-f.2008.08196 fatcat:vrs5avdlxrb7vpiu5czspkvvca