ÉTUDE DE LA BIOSYNTHÈSE D'HORMONES POSTHYPOPHYSAIRES APRÈS INJECTION DE35S-CYSTÉINE CHEZ LA BREBIS

J. MARTINET, Jacqueline FLAMENT-DURAND, Micheline MASSOUD, Jacqueline PALY
1974 Reproduction nutrition development (Print)  
Le processus de neurosécrétion au niveau des noyaux supraoptiques et paraventriculaires de l'hypothalamus a été précédemment étudié chez le Rat par des techniques d'autohistoradiographie, après injection intraventriculaire de 35 S-cystéine. Pratiquée dans des conditions sensiblement identiques chez la Brebis, cette expérience fournit des résultats comparables : 2 heures après l'injection, marquage sélectif des noyaux paraventriculaires et supraoptiquespas de radioactivité dans la posthypophyse
more » ... s la posthypophyse ; 24 heures après l'injection, marquage hypothalamique et posthypophysaire intense. Toutefois cette technique ne peut en aucun cas amener à conclure sur la dynamique de la biosynthèse des hormones posthypophysaires. C'est pourquoi les auteurs ont effectué une extraction de la partie hormonale radioactive synthétisée par les noyaux supraoptiques et paraventriculaires et ayant transité vers la neurohypophyse, chez la brebis normale abattue 24 heures après l'injection intraventriculaire de 2 mCi de 35 S-cystéine. L'extraction est effectuée par affinité des hormones pour la neurophysine. Il apparaît que l'importance de cette neurosécrétion est de l'ordre de 6 à 75 mU (ocytocine+ vasopressine) par heure chez la brebis normale. La cystéine marquée se révèle comme un matériel de choix pour l'étude de la synthèse hypothalamique d'hormone posthypophysaire.
doi:10.1051/rnd:19740101 fatcat:pkn3lyuvnvbfbfjdrtxjaf52gq