Nested Within or Swallowed Up: Le dilemme des chercheurs francophones en pédagogie postsecondaire au Canada

Genevieve Maheux-Pelletier, Vanessa Rukholm, Jovan Groen, Nancy Vézina
2017 Canadian Journal for the Scholarship of Teaching and Learning  
Nested Within or Swallowed Up: Le dilemme des chercheurs francophones en pédagogie postsecondaire au Canada Annexe A -Récits des auteur(e)s Le récit de Geneviève Maheux-Pelletier Geneviève détient un doctorat en linguistique appliquée de la University of Illinois at Urbana-Champaign. De 2005 à 2012, elle a été professeure et coordonnatrice du programme de français langue seconde de l'Université de l'Alberta. Grâce à son rôle de coordonnatrice, elle a compris toute l'importance de la formation
more » ... dagogique chez les professeur(e)s universitaires, ce qui l'a amené à choisir le conseil pédagogique en 2013, et par la suite à s'intéresser à la RePP. Geneviève est actuellement conseillère en pédagogie universitaire à l'Université York et enseigne la didactique du français langue seconde à l'Université de Toronto. Définir la recherche en pédagogie postsecondaire Pour moi, c'est d'abord et avant tout la recherche (formelle et informelle) sur les pratiques d'enseignement et leur impact sur l'expérience d'apprentissage (préférences, motivation, performance, etc.) des étudiants. Cette recherche est normalement, mais pas nécessairement, conduite par un ou une professeur/e qui joue un double rôle : celui d'enseignant/e et de chercheur/e. Comme dans tout autre domaine, cette recherche est informée par la littérature scientifique et les théories de l'apprentissage et s'ancre dans un cadre conceptuel permettant de mieux interpréter les données recueillies auprès des apprenants. Bien que la plupart des sources qui définissent SoTL mentionnent sa diffusion comme élément essentiel, ma perspective est plus souple. Idéalement, le fruit de cette recherche est diffusé de manière formelle (i.e., colloques et revues scientifiques), mais cela ne me semble pas être une condition sine qua non. La diffusion informelle auprès des pairs (conversations, réunions et rencontres, revues de verbalisation, etc.) peut avoir un impact local important et ainsi faire avancer les pratiques exemplaires en pédagogie postsecondaire. Mes expériences dans le domaine de la recherche en pédagogie postsecondaire Suite à mon doctorat en linguistique appliquée, j'ai accepté un poste de professeure en 2005 et maintenu ce poste jusqu'en 2012. Ma recherche se composait principalement de travail ethnographique dans les communautés francophones minoritaires dans l'Ouest canadien. J'ai aussi entamé un projet de recherche en salle de classe, mais sans formation préalable sur ce type de recherche. Ainsi j'ai tenté d'adapter mes méthodes de recherche ethnographique au contexte de la classe. Mes efforts de recherche en pédagogie postsecondaire ont connu un succès mitigé; d'une part, ce travail m'a permis de recueillir des informations utiles pour la conception et le perfectionnement d'outils pédagogiques, mais mes méthodes de recherche manquaient de raffinement. Par exemple, ma connaissance de la littérature était limitée et l'analyse post hoc peu théorisée. Par contre, j'ai pu partager le fruit de cette recherche lors de discussions entre collègues, dans des colloques local et provincial ainsi que lors d'une journée de développement professionnel. Depuis 2013, je suis conseillère en pédagogie universitaire. La transition s'est faite
doi:10.5206/cjsotl-rcacea.2017.2.7 fatcat:w5otjb7hmbhqvemegg44p3o5iq