L'objet invisible

Gaetano Ciarcia
2004 L'Homme (En ligne)  
Ce document est un fac-similé de l'édition imprimée. © École des hautes études en sciences sociales CECI EST L'HISTOIRE du capitaine Amasa Delano qui ne s'aperçoit pas que sur le San Dominick -un bateau négrier espagnol en détresse à qui il porte secours -les Blancs sont devenus les otages des Noirs 1 . Il se rend bien compte que règne sur le navire une inquiétante étrangeté, mais le code pour l'interpréter lui manque. L'intrus, se voulant être le sauveur, est en réalité la dupe que Benito
more » ... upe que Benito Cereno, le capitaine du San Dominick, luimême tenu en otage, tente désespérément de protéger. Delano essaie pourtant de maîtriser les signes à la fois familiers et incongrus à travers des hypothèses domestiques -par moments il imagine Benito Cereno en ennemi, chef d'un équipage de pirates -qui se révèlent être autant des illusions nécessaires à sa survie que des convictions funestes. Delano est, en effet, confronté à un réel qui lui échappe et qui, pour lui, demeure inconcevable ; mais il fait comme s'il ne l'était pas, justement pour se donner l'impression d'évoluer dans un monde sur lequel il pense avoir encore prise. Inconsciemment, il fuit une vérité, celle d'une mutinerie, se cachant derrière les linéaments d'une raison qui ne peut que vaciller face aux épreuves de l'expérience. À travers l'alternance de ses états d'âme, entre confiance et peur, c'est aussi et surtout le refoulé de l'esclavage qui lui cache la révolte en acte de ceux qui devraient occuper la place de prisonniers soumis mais qui apparaissent comme des partenaires à part entière des matelots espagnols. Leur comédie semble bien orchestrée quoique grossière ; néanmoins, elle est sur le point d'atteindre la perfection grâce à la participation et la collaboration d'un observateur étranger tout à sa pen-
doi:10.4000/lhomme.24819 fatcat:beihdw5ryzflxjsrdfbbcq4dnq