D'un nouvel effect de l'aberration de la lumière particulier aux étoiles doubles qui possèdent un mouvement propre. Sur les systèmes binaires 61 Cygni et 70 p Ophiuchi

Houzeau
1844 Astronomical Notes - Astronomische Nachrichten  
Schreihei: des Herrn Houzeau iti Mous an den I-Ierausgeler. l o n s 1844. Jsnunr 19. Monsieur , 8 e m'ktais permis de vous adresser directenlent, a u mois d e Novembre dernier, une discussion des observations de la Iumihre zodiacale; j'attachais d'ailleurs peu d'importance B ce travail, la question ne pouvant pas &Ire traifd inddpendanimeiit clc toute hypothhse. I h s recherches d'un genre diff6reiit ni"ont aineod depuis B reconnaitre tine inbgalitd, due B l'aberration de la lumihe, dans le
more » ... lumihe, dans le moiivement relatif des ktoiles doubles qui posskdent UII mouvenient propre. J'en ddduis piusieors conskquences qui nie paraissent dignes de quelque intdrht astrononiique: je r a m b e entre autres, par cette considdration, la marche du compagnon de 70 p Ophiuchi aus lois de la gravitation Newtonnienne. J. C. Norrzenr~. P. S . La date inise au bits de l'article est celle de la preniihre conimunication , faite i Monsieur QueteZet. L e s mouvements relatifs des deux Otoilcs qui composerit le group binaire 70 p Oyhiuchi, orit present6 une irregularit6 inattendue, reste'e jusqu'ici sans explication. Cette irrCgularitC mise hors de doute par M&dZer, d a m Ie Nr. 444 des Astronomische Nachrichten, avait conduit ce savant astronome aux conclusions suivantes : " oubien, disaitil, le mouvernent , dans "ce systhtne, ne suit pas Ics lois de lCTetuton; oubien les cen-"tres des figures clue les deux ktoiles ddcrivent pour nous, ne , $ sont pas les ccritres d e gravitC des masses.cL Je vais essayer de montrer qu'il n'est pas ndcessaire, pour reprdsenter les ph8n o m h e s observes, de recourir B l'une d h I'autre de ces hypothhsefi. Une consdquence jusqu'ii prdsent inaperque de l'aberration de la lumikre , particulihre aux dtoiles doubles qui posshdent un mouvcriient propre, me servira B rdsoudre la difficult&. Je ddniontrerai , dans cette note, I'exiatence de cette nouvelle dcluation &aberration ; je donnerai les formules nCessaires pour la calculer; et enfin dais i'application que je tenterai de ces forniules & la marche du conipagnon de 70 p Oph., je m'efforcerai de faire disparattre les diffdrences entre les rdsultats calculds et ceux de I'observafion. En ni'occupaot il y a p e l t p e temps, d e determiner les Bdments dcs orbites de plusieurs dtoiles doubles, pour la plupart non encore calculCes, je fus frappe d'une anomalie singulicre dans les observations d e 61 Cygni. En effet la courbe des angles Je position, pour ce s y s t h e hioaire, 21r Bd. me prCsentait des inflesions iiiexplicablcs eiitre les d p q u e s 1815 et 1838. L'arc de l'oriiite apparerlte, tel qu'il resultait de l'enseinblc des observations de distance ct de direction, tournait sa convexit6 A 1'Ctoile principalc, B partir de 1835 environ. Ces circonstanccs m'anienkrent B arialyser coiiiplttemcnt les effets des aberrations absolues individuelles de chacune des dpux Gtoiles. La direction et la grandeur de ces aherrations absolucs rCsultaietit des recherches de drgeZcnz&r sur le mouvement propre de ces ktoiles, et tle celles de BesseZ sur leur parallaxe. J'ai reconnu ainsi que la courbe ddcrite ynr le conipagrion d e 61 ('ygui rentre dans Ics lois ordinaires, lorsqu'on corrige les observations de la diffdrence des grnnd e w s des aberrations allsolucs. J'ai essay6 alors d'appliyuer les rnCnies remarques a 70 p Ophiuciii, dont le niouvement propre est Cgalrnient considdrable, et j'ai recoilnu iminCdiatenient que le sens des ddviations observdes se prktait B cette explication. 11 ne restait done qu'h sonmettre ces dkviatioiis B uu calcul rigourcus. Dans tout ce qui vn sriivre, je nomnierai toujours doile principale celle qui sert d'origine aux coordonndes poiaires qui ddterniinent la situation de l'autre dtoile. Cellcci sera appelde partout d u nom de compagnon. Pour simplilier les raisonneinents, je supposerai que 1'6toile principale , dans un groupe binaire: douC d'un niowement propre, parcourt uniformdinent la droite qui reprtkente fa direction de ce monveincnt propre. 16
doi:10.1002/asna.18440211603 fatcat:7lm4l7nnufdmpjg6pbwcminipm