Epidemiology and effects of gastrointestinal nematode infection on milk productions of dairy ewes

V.H. Suarez, S.L. Cristel, M.R. Busetti
2009 Parasite  
66 Pampinta breed ewes were studied during milking to evaluate the infection and the effect of gastrointestinal nematode on milk production sheep system. Naturally infected ewes on pasture were randomly allocated to two groups: TG, suppressively treated group every four weeks with levamisole and UG, untreated group. Faecal nematode egg counts and larval differentiation were conducted monthly. Successive groups of worm free tracer lambs were grazed with ewes and then slaughtered for worm counts.
more » ... Test-day milk yield of individual ewes was recorded and ewe machine-milking period length (MPL) were estimated. Faecal egg counts and tracer nematode numbers increased towards midsummer and declined sharply toward the end of the study. TG (188.0 ± 60 liters) produced more (p < 0.066) milk liters than UG (171.9 ± 52.2) and TG had significantly more extended (p < 0.041) MPL than those of UG. The present study showed that dairy sheep were negatively affected by worms, even when exposed to short periods of high acute nematode (mainly Haemonchus contortus) infection. Résumé : EFFET DES NÉMATODES PARASITES GASTROINTESTINAUX SUR LA PRODUCTION LAITIÈRE DES BREBIS 66 brebis laitières de race Pampinta ont été suivies afin d'évaluer la relation entre infestation par des nématodes gastrointestinaux et production de lait. Des brebis pâturant sur des prairies naturellement infestées ont été scindées en deux groupes : le premier TG est traité suppressivement toutes les quatre semaines avec du lévamisole, et le second UG, n'est pas traité et sert de témoin. Des examens coproscopiques mensuels ont été réalisés ainsi que des coprocultures pour identifier les espèces de nématodes. Des cohortes successives d'agneaux traceurs (agneaux non infestés et mis sur les parcelles) ont été utilisées afin de déterminer le niveau d'infestation après autopsie parasitaire. Les quantités journalières de lait produit, ainsi que la durée de lactation (MPL) ont été évaluées. Les excrétions d'oeufs dans les matières fécales ont augmenté jusqu'au milieu de l'été et ont ensuite déclinés vers la fin de l'étude. Le lot de TG (188 ± 60 litres) a produit plus de lait (p < 0.066) que UG (171.9 ± 52.2 litres) et MPL était plus long chez le lot TG (p < 0.041). L'étude montre que les brebis sont affectées négativement, même quand elles sont exposées à une infestation importante (principalement Haemonchus contortus) de courte durée.
doi:10.1051/parasite/2009162141 pmid:19585893 fatcat:6euf5xm23bhlzcwwhqlcmmsq3y