Le gai mensonge de Luther Blissett

Luther Blissett
2006 Multitudes  
le gai mensonge de Luther Blissett Luther Blissett · 175 HOAX · MINEURE Créé en  par un groupe de jeunes Bolognais issus des milieux postopéraïstes, Luther Blissett reste l'un des mouvements les plus mystérieux de l'avant-garde contre-culturelle des deux dernières décennies. Puisant ses influences dans la pensée critique de l'époque et dans les grands mouvements artistico-subversifs que furent l'Internationale situationniste, le groupe Fluxus, le plagiarisme ou encore le néoïsme, le projet
more » ... néoïsme, le projet Luther Blissett a rapidement connu un certain retentissement dans le milieu de l'underground. À sa « disparition », au début de l'année , on dénombrait environ une cinquantaine de groupes répartis dans différentes villes du continent européen revendiquant leur appartenance à ce projet devenu transnational. Passé maître dans le domaine de l'imposture médiatique, de la guerrilla communication et de l'usage alternatif des nouvelles technologies, Luther Blissett a joué un rôle important dans la propagation des techniques du culture jamming et de l'art-activisme en Europe. Parmi les groupes qui officient actuellement dans ces domaines, nombreux sont ceux qui voient en Luther Blissett un précurseur des nouvelles formes d'activisme expérimental et hybride qui associent -avec plus ou moins de bonheur -engagement politique, réflexion théorique, démarche artistique et usage innovant des médias et des technologies. Si, sur le fond, l'apport intellectuel de Luther Blissett est discutable et représente surtout un patchwork assez grossier des grands concepts en vogue dans les années , il est, en revanche, indéniable que ce mouvement a su être extrêmement performant dans l'art de faire surgir de nouvelles légendes urbaines et de promouvoir son existence virtuelle au rang de mythe dans les milieux du journalisme et de la communication. Le texte qui suit est, tant par sa nature que son contenu réel, révélateur de la capacité de Luther Blissett à pratiquer avec habileté la manipulation et le canular médiatique notamment dans la perspective de développer et faire prospérer sa propre image. Dans sa version originale, ce texte constituait un des chapitres d'un très volumineux rapport édité en février  par Eurispes, un institut d'études et de veille sociologique très renommé en Italie.Tous les ans depuis ,cet organisme indépendant dresse en effet un tableau approfondi des grandes tendances de la société sous la forme d'une série d'enquêtes et d'investigations conduites par des chercheurs et des universitaires réputés pour la qualité de leurs travaux. Pour des raisons difficilement explicables, le long chapitre du Rapporto Italia  consacré au cas Luther Blissett déroge à la règle habituelle d'objectivité et de distanciation à l'égard du sujet étudié. Une des raisons de cette anomalie est aujourd'hui connue : l'auteur dudit document n'était autre que Luther Blissett (ou du moins une des multiples plumes qui l'a incarné).On ignore en revanche par quel subterfuge celui-ci s'immisça dans le club réduit des rédacteurs d'Eurispes et comment ce texte parvint à franchir l'épreuve du comité de lecture. 176 · MULTITUDES 25 · ÉTÉ 2006
doi:10.3917/mult.025.0175 fatcat:zsytlhl5pnfkhdkbpbtnc7pjc4