Seasonal variations in the parasitic activity of the cattle tick Boophilus microplus (Acari, Ixodidae), in New Caledonia
Variations saisonnières de l'activité parasitaire de la tique du bétail Boophilus microplus (Acari, Ixodidae) en Nouvelle-Calédonie

P Daynes, J Gutierrez
1980 Revue d'Elevage et de Médecine Vétérinaire des Pays Tropicaux  
Rev. Elev. Méd. vet. Pays trop., 1980, 33 (3) : 305-310. ! "1 Variations saisonnikres de l'activité parasitaire de la tique du bétail Boophilus microplus (Acari, Ixodidae) en Nouvelle-Calédonie par P. DAYNES (1) et J. GUTIERREZ (2) ( I ) G . E. R. D. A. T./I. E. M. V. T., B. P. 186, Nouméa, Nouvelle-Calédonie. (2) Centre O. R. S . T. O. M., B. P. A 5, Nouméa, Nouvelle-Calédonie. -RESUME L'évolution des populations de la tique B. microplus a été suivie, en Nouvelle-Calédonie, sur un cycle d'une
more » ... sur un cycle d'une année. Le taux de parasitisme a été évalué par comptage du nombre de fenielles semi-gorgées, sur 5 animaux non traités, de race Santa-Gertrudis. L'étude souligne l'intérêt présenté par l'élevage d'une race relativement résistante à cette tique ; elle tend à montrer que, SUI la côte ouest de We, le niveau le plus élevé des populations du parasite correspond àla période sèche du début de la saison chaude, mais que B. microplus reste actif toute l'année. cornis ; il est.très rare sur les chiens et ne se maintient apparemment ni sur les moutons, ni sur les ~~~i~ tiques ont été jusqu'à présent signalées porcs ; il pullule par contre sur les bovins au sur ]es mammifères domestiques de Nouvelle-Point de constituer un Problème majeur Pour Calédonie : la tique cosmopolite du chien rélevage du grOs bétail. Rhipic~ppkalus sanguineirs (Latreille, 1806), Hae-Alors que R. sanguineus et H . [ol7gicorl?isY mapl~ysalis longicornis Neumann, 1901 et BOOd'importation ancienne, sont répandus en p k i h micr.oPh (Canestrini, 1882), (4, 6, 7, 8). Nouvelle-Calédonie et aux Iles Loyautés, D'après ]es enquêtes que nous avons effet-B. micro&s, introduit vers 1942 a, semble-t-il, tuées, la situation ne semble guère avoir évolut une aire de répartition limitée A la Grande dans le Territoire depuis les derniers prélève-Terre. ments de RAGEAU, datant de 1958. Malgré le rôle joué par les trois espèces citées dans la transmission de différents agents patho--R. sanguineus parasite rarement le bétail. gènes (Babesia spp., Theileria spp., et Ana--H . ~Ol~giCOrnis, espèce à 3 hôtes et se replasma on ne connaît à l'heure actuelle, en Nouvelle-Calédonie, aucune maladie trans-Produisant Par Parthénogenèse thélYtoque, aux dépens des bovidés, des équidés, des cer-Contrairement à ce qui vidés, ainsi que sur les chiens, les moutons et produit en Australie, aucune résistance les porcs ; elle paraît très sensible aux traitenette auX organo-phosphorés été nients ixodicides, puisqu'on ne la récolte plus la menace dans les exploitations où pulvérisations ou balnéations sont pratiquées de façop régulière. gainine d'hôtes moins étendue que H . longi-mise par les décelée jusqu3à ce jour. est permanente et un tel phénornèqe des pertes considérables au c@&Js.$j@&$ la stratégie de lutte. .$ [---B. microplus, qui est monophasique, a une mesure où l'on ne modifierait pas rapidement Fonds Documentaire ---_ _^_ --305 -No : , ' 44-4. e x A ' 1 SUMMARY Seasonal variations in the parasitic activity of the cattle tick Booplrilus microplus (Acari, Ixodidae), in New Caledonia Variations in population levels of the tick B. niicropliis were observed in New Caledonia over a period of one year. The degree of parasitic infestation
pmid:7291655 fatcat:r7qexqn3vzepvkx4pcyjr2nw6y