Deux expériences scolaires de formation à l'audiovisuel : Icav et JTA

Brigitte CHAPELAIN
2007 Hermès  
Parmi les expériences d'intégration de l'audiovisuel à l'école, deux expérimentations, très différentes, l'Icav (Initiation à la culture audiovisuelle), démarrée en 1966, et le programme JTA (Jeune Téléspectateur Actif), lancé après 1975, sont à la fois les plus symboliques et les plus abouties. Elles reflètent le désir d'une interaction entre les pratiques pédagogiques, la formation et la recherche, et elles témoignent d'une effervescence pionnière tentant d'utiliser un appareil théorique issu
more » ... reil théorique issu des Sciences de l'information et de la communication. A priori, ces deux expérimentations présentent de nombreux points communs : des organisations pensées et structurées en termes de formation et d'objectifs éducatifs ; des programmes, ou tout au moins des outils et des dispositifs pédagogiques mis à la disposition des enseignants ; une évaluation scientifique et institutionnelle pour s'interroger sur une éventuelle généralisation. Par ailleurs, ces deux formes d'intégration de la communication audiovisuelle dans l'éducation secondaire n'ont pas été expérimentées au niveau national, mais laissées à la responsabilité des instances régionales. Leurs différences s'expliquent par un décalage de dix ans durant lequel ont évolué les Sciences de l'information et de la communication, ainsi que les théories de l'apprentissage, la pratique sociale des médias et la gestion institutionnelle de l'innovation. Masterman (1985) distingue, en Europe, quatre grandes approches dans le domaine de l'éducation aux médias : une approche « vaccinatoire » traduisant une crainte des médias ; une approche Les années 1960 : la pédagogie et l'audiovisuel HERMÈS 48, 2007 53
doi:10.4267/2042/24098 fatcat:byklpwtepra4dowmue3ztxvd5m