Par la porte dérobée: La poésie polonaise en français

Alice-Catherine Carls
2013 Archiwum Emigracji  
Alice-Catherine CARLS (USA) Qui sont les traducteurs et traductrices de poésie polonaise en français? Linguistes, administrateurs de centres culturels, éditeurs, critiques littéraires, historiens de la littérature, diplomates, professeurs de langues ou de litteratures, écrivains, metteurs en scène, poètes, industriels et ingénieurs en retraite, compositeurs de musique, tous ne viennent pas à la langue polonaise de la même façon. Pour les traducteurs de langue maternelle française comme pour
more » ... de langue maternelle polonaise, les raisons sont multiples: filiation, amour, formation universitaire, lectures, amis, séjours en Pologne ou en France. Toutefois, la connaissance de la langue passe d'abord par le contact avec des êtres humains. C'est ainsi souvent plus par le poète que par le poème que l'on entre en traduction, en y étant convié par un peuple qui croit à sa destinée et à la force historique de sa parole. Qui sont les champions de la poésie polonaise? Après 1945, les efforts d'écrivains et intellectuels émigrés tels Marian Pankowski, Konstanty A. Jeleński, ou Zofia Romanowicz, portèrent leurs fruits; aujourd'hui, tous les traducteurs sont de formidables lobbyistes pour leurs auteurs. Peut-on, doit-on être traducteur d'une seule langue vers une seule langue? Les premiers traducteurs du polonais vers le français passaient souvent par des langues intermédiaires, telles l'allemand ou le russe. L'influence de l'allemand dans le choix des oeuvres polonaises publiées en France fut et reste toujours visible. Jacques Burko, Roger Legras, et Hélène Włodarczyk sont venus au polonais à travers le russe. Faut-il être poète soi-même pour traduire de la poésie? Maria Delaperrière et Dorota Walczak sont universitaires et historiennes de la littérature et de la civilisation. Maryla Laurent--Zielińska et Laurence Dyèvre sont enseignantes et font un impressionnant travail au niveau des échanges culturels et littéraires entre la France et la Pologne. Christophe (Krzysztof Andrzej) Jeżewski est musicologue et poète, et il traduit aussi bien vers le polonais que vers le français. Peut-on, doit-on ne traduire que de la poésie? Isabelle Macor-Filarska et Erik Veaux traduisent de la prose et des ouvrages historiques, politiques, ou des essais. Rita Gombrowicz me confiait il y a quelques années qu'elle avait une préférence
doi:10.12775/ae.2013.003 fatcat:cuxw2u335jgnzlxaevospqs32y