L'émeraude minée. Chrétien de Troyes et le lapidaire

Ernstpeter Ruhe
2003 Romania : Revue trimestrielle consacrée à l'étude des langues et des littératures romanes  
Le cinema nous a habitues a etre attentifs quand Ia camera glisse comme par hasard sur queJque chose, un objet ou un geste. Le spectateur sait par experience que Je moment viendra Oll l'accessoire s'averera essentiel. Chretien de Troyes aime le detail. Il peut meme en donner plus que n'en demande le lecteur, quand, dans une description par exemple, il cumule les aspects precieux d'un objet ou quand il donne, dans une I Et nes li rois s'en esbahi, I [" .) » (v. 6834-6843, ed. Meta). 3. Cf.
more » ... Meta). 3. Cf. l'analyse soigneuse des differents elements de la description qu'Emmanuele Baumgartner a consacree a « La fontaine au pim>, dans J. Dufoumet Cd" Chretien de Troyes, Le chevalier au lion. Approches d'un chef-d'<Zuvre, Paris-Geneve, 1988, p. 31-46. 4. Le roman est cite d'apres l'edition de D. F. Hult : Chretien de Troyes. Le chevalier au lion ou Le roman d' Yvain , Paris, 1994. 5. Cf. Le Roman de Rou, Cd. A. J. Holden, Le roman de Rou de Wace, t. II, Paris, 1971 : « merveilles quis mais nes trovai, / fol m'en revinc, fol i alai ; I fol i alai, fol m'en revinc, I folie quis, por fol me tinc ».
doi:10.3406/roma.2003.1292 fatcat:vgrpxh6kjjhhfg5quuivqp2aca