Mountain pine beetle population sampling: inferences from Lindgren pheromone traps and tree emergence cages

Barbara J Bentz
2006 Canadian Journal of Forest Research  
Lindgren pheromone traps baited with a mountain pine beetle (Dendroctonus ponderosae Hopkins (Coleoptera: Curculionidae, Scolytinae)) lure were deployed for three consecutive years in lodgepole pine stands in central Idaho. Mountain pine beetle emergence was also monitored each year using cages on infested trees. Distributions of beetles caught in pheromone traps and emergence cages were compared. Each year, mountain pine beetle emergence from infested trees occurred within a 30-d period,
more » ... 30-d period, although beetles were caught in pheromone traps over a period as long as 130 d. A large proportion of the total number of beetles caught in pheromone traps occurred prior to and following peak emergence from infested trees. Beetles caught in pheromone traps during the main emergence period from infested trees had greater whole-body lipids compared to beetles caught early and late in the flight season. Low lipid content of beetles caught before and after the main emergence period could be the result of a long-distance flight caused by fewer sources of pheromone attraction on the landscape and (or) some proportion of reemerged parents in the sample. Results suggest that pheromone traps disproportionately sample mountain pine beetle populations and that natural pheromone sources may influence the number and timing of beetles caught in synthetically baited traps. Résumé : Des pièges sexuels Lindgren appâtés avec un leurre du dendroctone du pin ponderosa (Dendroctonus ponderosae Hopkins (Coleoptera : Curculionidae, Scolytinae)) ont été déployés pendant trois années consécutives dans des peuplements de pin lodgepole dans le centre de l'Idaho. L'émergence du dendroctone du pin ponderosa a également été suivie chaque année à l'aide de cages placées sur des arbres infestés. Les distributions des dendroctones capturés dans les pièges sexuels et dans les cages à émergence ont été comparées. Chaque année, les dendroctones du pin ponderosa ont émergé des arbres infestés à l'intérieur d'une période de 30 j bien que des dendroctones aient été capturés dans les pièges sexuels pendant des périodes allant jusqu'à 130 j. Une forte proportion du nombre total de dendroctones capturés dans les pièges sexuels l'ont été avant et après le pic d'émergence sur les arbres infestés. Les dendroctones capturés dans les pièges sexuels durant la principale période d'émergence sur les arbres infestés étaient globalement plus riches en lipides que les dendroctones capturés au début ou à la fin de la période de vol. Le faible contenu en lipides des dendroctones capturés avant ou après la principale période d'émergence pourrait être le résultat d'une longue distance de vol due à moins de sources d'attraction par les phéromones dans le paysage ou à une certaine proportion de parents qui auraient émergé à nouveau dans l'échantillon. Les résultats indiquent que les pièges sexuels échantillonnent les populations de dendroctone du pin ponderosa de façon disproportionnée et que les sources naturelles de phéromone pourraient influencer le nombre de dendroctones et le moment où ils sont capturés dans les pièges appâtés avec des hormones synthétiques. [Traduit par la Rédaction] Bentz 360
doi:10.1139/x05-241 fatcat:dr6jsqwurjfdvfdhnlnjxduzly