Le spectre « psy » réordonné par des parents d'enfant autiste

Cécile Méadel
2006 Politix  
La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il
more » ... ueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Résumé -Comment un collectif de parents d'enfant autiste construit-il sa relation à la psychiatrie ? L'article s'appuie sur les messages d'une liste de discussion électronique pour montrer comment et avec quels outils un collectif à distance tente d'imposer sa propre définition de l'autisme à un univers psychiatrique qu'il estime dans sa grande majorité inefficace, voire dangereux. On voit comment la liste se construit comme un instrument de transformation des relations entre les familles et les professionnels, en luttant contre la culpabilisation des parents, en explicitant les hypothèses étiologiques de l'autisme, et en faisant la promotion d'un modèle éducatif de prise en charge des enfants. Il s'agit donc moins de rompre avec la psychiatrie que d'en proposer une autre définition, débarrassée en particulier de ses approches psychanalytiques. Pour cela, la liste mène un triple combat : moral en luttant contre une approche jugée malfaisante, cognitive en soutenant les recherches organiques, et politique en s'opposant aux institutions psychiatriques.
doi:10.3917/pox.073.0057 fatcat:6zsi7wh5l5hrrnxvfl27vlfaxu