Zum Begriff der Artistik in der literarischen Ästhetik der Moderne

Christian Schärf
2009 Etudes germaniques  
Distribution électronique Cairn.info pour Klincksieck. © Klincksieck. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf
more » ... t interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) © Klincksieck | Téléchargé le 25/11/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.225.This papers deals with the notion of "artistry" which plays a vital part in the aesthetics of Modernism, especially in literature. Artistry means the praxis of absolute art while all other Western values were crumbling. The paper focuses on Heinrich Mann and his reverence for Gustave Flaubert as the fi rst and most radical artist ever, taking into account both Nietzsche and his critical analysis of Nihilism and priority of art, and Gottfried Benn as an aesthetical adept of Nietzsche in terms of literary production. We will show that an aesthetical transformation of all fi elds of theory started around 1900 with literature as a leading domain and which determined the artistic consciousness of the whole of the 20th century. Cet article s'intéresse au concept de l'écriture artiste, qui dans l'esthétique de la modernité joue un rôle fondamental, surtout dans le domaine littéraire. L'écriture artiste signifi e la pratique d'un art absolu dans le contexte de la perte de toutes les autres valeurs occidentales. Est étudié tout d'abord Heinrich Mann, en raison de son admiration pour Gustave Flaubert, le premier et le plus radical tenant de l'écriture artiste. Puis viennent Nietzsche, avec son analyse du nihilisme impliquant une critique de la civilisation, et la priorité donnée à l'art qui en découle, et Gottfried Benn, disciple esthétique de Nietzsche en littérature. L'article montre dans quelle mesure à partir de la littérature autour de 1900 se dégage l'infl uence d'un cadre esthétique sur tous les champs théoriques qui vont déterminer durablement la conscience artistique au cours de tout le XX e siècle.
doi:10.3917/eger.256.0919 fatcat:gwtkbd2rwfc4rb33ogo5q4hhii