Les classes moyennes : définitions, travaux et controverses

Catherine Bidou-Zachariasen
2004 Education et sociétés  
A ppelées le plus souvent "nouvelles couches" ou "nouvelles classes" moyennes, ces catégories ont longtemps été laissées de côté par la discipline car elles mettaient mal à l'aise une tradition intellectuelle éternellement dominée par une vision bipolaire de la société. Ce n'est pas avant les années 1980 qu'elles furent enfin envisagées comme objet à part entière et que leur problématique traversa de nombreux travaux. Et, paradoxalement, alors que l'on pouvait presque dire qu'elles étaient
more » ... 'elles étaient devenues incontournables, la sensibilité dominante de la fin de la décennie fut à l'abandon de l'approche classiste. En contrepoint nous verrons le sort assez différent qui avait été réservé à la question des classes moyennes dans un pays proche en termes de développement socio-économique et pas très éloigné non plus dans sa tradition intellectuelle, la Grande-Bretagne. Des auteurs aux positionnements théoriques les plus divers ont produit de nombreux travaux et engagé débats et questionnements qui ont traversé tout le champ disciplinaire. Du déni à la reconnaissance des classes moyennes dans la sociologie française des années 1970 et 1980 De la "nouvelle classe ouvrière" à la "nouvelle petite bourgeoisie"
doi:10.3917/es.014.0119 fatcat:7mjudejkhnbqnnptzrzh4x62gy