Risque de réémergence du paludisme au Maroc Étude de la capacité vectorielle d'Anopheles labranchiaedans une zone rizicole au nord du pays

C. Faraj, S. Ouahabi, E. Adlaoui, D. Boccolini, R. Romi, R. El Aouad
2008 Parasite  
To assess the malaria reintroduction risk in Morocco, we analyzed the malariogenic potential of a rice cultivation area in the north of the country. Our results showed that the receptivity of this area is very high during all the period of the rice cultivation, from May to October. the vectorial capacity of An. labranchiae, malaria vector in Morocco, is considerably high during the summer which corresponds to the rice cultivation period. The risk of autochthonous malaria resumption is important
more » ... mption is important because of the possible presence of gametocytes carriers in the last malaria focus which is bordering the study area. The risk of a tropical malaria introduction is unimportant seen the low vulnerability of the area and the uncertain competence of its vectors considered. However, this risk must be considered with a more attention. Résumé : Dans le but d'estimer le risque de réintroduction du paludisme au Maroc, nous avons analysé le potentiel paludogène d'une zone rizicole au nord du pays. Nos résultats ont montré que la capacité vectorielle d'An. labranchiae, vecteur du paludisme au Maroc, était particulièrement élevée pendant la période estivale qui correspond à la période de culture du riz. Le risque d'une reprise de la transmission du paludisme autochtone est élevé du fait de l'éventuelle présence de porteurs de parasite dans le dernier foyer de paludisme limitrophe de la zone d'étude. Le risque d'une introduction du paludisme tropical est faible, vu la faible vulnérabilité de la région et la compétence de ses vecteurs, considérée comme faible. Toutefois, ce risque doit faire l'objet d'une grande attention.
doi:10.1051/parasite/2008154605 pmid:19202769 fatcat:emyi55ujyjatjenceyatxb77m4