Mauss et la technologie

François Vatin
2004 Revue du MAUSS  
Distribution électronique Cairn.info pour La Découverte. © La Découverte. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite
more » ... , est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.229.243 -27/05/2016 12h34. © La Découverte Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.229.243 -27/05/2016 12h34. © La Découverte MAUSS ET LA TECHNOLOGIE par François Vatin À la mémoire de mon grand-père, Jean Lévy, ingénieur polytechnicien, cousin par alliance de Marcel Mauss et qui, comme lui, n'a jamais douté de la valeur sociale de la technique. « Enfin, si l'on nous objectait la dépravation des arts et des sciences; par exemple, cette multitude de moyens qu'ils fournissent au luxe et à la malignité humaine, cette objection ne devrait point nous ébranler; car on pourrait en dire autant de tous les biens de ce monde, tels que le génie, le courage, la force, la beauté, les richesses et la lumière même. » Francis BACON, Nouvel Organum (1620), Paris, 1851. « Par la technique, l'homme objective son activité et s'objective lui-même, comme il le fait dans le droit, dans l'État, dans les institutions, dans la connaissance scientifique et dans le langage. Ces médiations sont les moyens d'existence nécessaires à un esprit vivant dans un monde. Là où il y a médiation, l'aliénation guette. Elle guette le chrétien dans son église et l'intellectuel dans ses documents aussi bien que l'ouvrier à l'usine ou le consommateur dans son confort. Il y a des sociétés que la technique pétrifiera comme il y a des sociétés que le droit, la théologie ou le pouvoir ont figées. Mais veiller au danger de l'aliénation n'implique pas de refuser la médiation. Ou bien il faut renoncer à la condition même de l'homme, au langage, au mouvement, et revenir au mollusque fixé dans un coin de rocher. » Emmanuel MOUNIER, « La machine en accusation. Aux origines psycho-sociales de l'anti-technicisme », in Georges GURVITCH (sous la dir. de), Industrialisation et technocratie, Paris, 1949. LE DERNIER ÉCRIT DE MAUSS Le texte que je présente ici est le dernier publié du vivant de Mauss, deux ans avant sa mort, en 1948 1 . Mais Mauss était alors déjà retiré du monde depuis plusieurs années dans son appartement du boulevard Jourdan, ne répondant plus aux courriers, perdant la mémoire au point de ne pas reconnaître ses anciens élèves 2 . Il est peu probable qu'il ait alors suivi cette publication. Ce texte avait en fait été écrit bien auparavant, entre 1941-1943 3 , pour une journée d'étude organisée par Ignace Meyerson à Toulouse
doi:10.3917/rdm.023.0418 fatcat:xf6ramk36vah3ahazoeflbvf5u