Ouverture philosophique

Vincent Lorius
2018 Formation emploi  
Revue française de sciences sociales | Juillet-Septembre 2018 Le retour en formation : une vraie chance ? Ouverture philosophique À l'école, laisser ou donner une chance ? At school, leave or give a chance ? In der Schule: eine Chance lassen oder geben? En la escuela ¿dejar o dar una oportunidad? Vincent Lorius Édition électronique Référence électronique Vincent Lorius, « Ouverture philosophique », Formation emploi [En ligne], 143 | Juillet-Septembre 2018, mis en ligne le 20 novembre 2020,
more » ... novembre 2020, consulté le 05 novembre 2020. Résumé n À l'école, laisser ou donner une chance ? Dans le langage commun, la chance se saisit ou se donne. Au sein des institutions éducatives, ces deux formes se distinguent suivant que l'on « laisse » une chance ou qu'on la « donne ». Selon la première option, on favorisera un projet éducatif qui promeut la « conversion » du sujet (à des principes, des valeurs, des façons d'être...). Au contraire, selon la seconde, on organisera des prises en charge qui visent une « métamorphose » de l'individu. L'objectif éducatif est alors de créer les conditions d'une intégration personnelle de ces mêmes éléments. Cet article dégage quelques arguments en faveur de cette seconde façon de faire, en mobilisant une étude en cours sur les conseils de discipline au sein d'établissements d'enseignement du second degré. Mots clés : enseignement secondaire, science de l'éducation, établissement d'enseignement, éthique professionnelle, jeune en difficulté Abstract n At school, leave or give a chance? In common language, luck is captured or given. Within educational institutions these two forms exist and are distinguished according to whether « leaves » a chance or « gives » it effectively. By following the first of these options, we will promote an educational project that promotes the « conversion » of the subject (to principles, values, ways of being ...). On the contrary, relying on the second, we will organize care that is aimed at a « metamorphosis » of the individual. In this case, the educational objective is to create the conditions for a personal integration of these same elements. This article aims to draw some arguments in favor of this second way of doing is to draw the consequences of each of these options by taking as an empirical support an ongoing study on disciplinary councils held in French educational institutions of the second degree.
doi:10.4000/formationemploi.6039 fatcat:ogsz2zsnq5hdtpzvnzaavjkkhq