Perceptions about time and learning. Researching the student experience

Mary Thorpe
2006 Distances & Savoirs  
Distribution électronique Cairn.info pour Lavoisier. © Lavoisier. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord
more » ... terdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.83 -26/07/2018 00h00. © Lavoisier Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.83 -26/07/ABSTRACT. Distance learning and elearning claim to overcome the barriers of time and place. However, empirical studies show a relationship between student perceptions and management of study time, and the quality of their learning. Students who drop out often relate this to lack of time for study. Students who pass courses also fall behind the study schedule and find workload on some courses much more than expected. Pedagogically desirable uses of learning technologies such as collaborative conferencing and synchronous virtual meetings can bring added time pressures rather than benefits for learning. Research is needed to explore how students use time for study and to compare their study workload practices with the expectations of educators and designers. RÉSUMÉ. L'enseignement à distance et le e-learning prétendent surmonter les obstacles du temps et de l'espace. Toutefois, des études empiriques montrent un lien entre les perceptions et la gestion de son temps d'étude par l'étudiant et la qualité de son apprentissage. Les étudiants qui abandonnent leurs études évoquent souvent le manque de temps. Les étudiants qui réussissent prennent aussi du retard par rapport au programme prévu, et trouvent que les travaux d'étude sont souvent beaucoup plus importants qu'ils ne le prévoyaient. L'utilisation, pédagogiquement souhaitable, de technologies éducatives pour des conférences collaboratives et des réunions virtuelles synchrones par exemple, ajoute parfois aux difficultés d'organisation plus qu'elle ne facilite l'apprentissage. Il est donc nécessaire de conduire une recherche plus approfondie pour comprendre comment les étudiants gèrent leur temps d'étude et pour comparer la façon dont ils effectuent leurs travaux d'étude avec ce que les pédagogues et les concepteurs de ces travaux en attendent.
doi:10.3166/ds.4.497-511 fatcat:otfystchfvb2poetqt6zzfpz3y