La représentation sociale que les adolescents se font des aînés peut-elle influencer le développement de la pensée critique dialogique ? Étude d'une « scène » racontée par des adolescents marocains

Vanessa Molina, Marie-France Daniel, Karima Belguiti
2020 Revue Recherches en Education  
représentation sociale que les adolescents se font des aînés peut-elle influencer le développement de la pensée critique dialogique ? Étude d'une « scène » racontée par des adolescents marocains », Recherches en éducation [En ligne], 41 | 2020, mis en ligne le 01 juin 2020, consulté le 16 juillet 2020. URL : http:// journals.openedition.org/ree/589 Recherches en éducation est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution -Pas d'Utilisation Commerciale -Pas de
more » ... merciale -Pas de Modification 4.0 International. Résumé Cet article se base sur des résultats d'enquête récents montrant que, chez des adolescents marocains âgés de dix à dix-huit ans, les manifestations de pensée critique dialogique se situent majoritairement dans une « perspective épistémologique » appelée « relativisme » par un modèle développemental élaboré dans les quinze dernières années avec la méthode de la théorie ancrée. Pour comprendre ces résultats de recherche, qui contrastent avec ceux obtenus auprès d'adolescents québécois et français appartenant aux mêmes groupes d'âge, nous décrivons, dans un premier temps, le modèle développemental dans lequel ils prennent sens. Nous illustrons ensuite les manifestations de « perspective épistémologique relativiste » chez les adolescents marocains à l'aide d'extraits de verbatim. Les élèves ont tendance à se décentrer de leur vécu personnel, à se représenter le point de vue d'autrui en général et à coconstruire des points de vue convergents avec les pairs. Dans un deuxième temps, prenant appui sur une approche de la représentation sociale en tant que « scène », et sur la littérature touchant aux rôles des aînés dans les sociétés africaines, nous éclairons ces résultats de recherche par l'analyse d'une représentation sociale fréquemment mobilisée par les jeunes Marocains interviewés : celle de la hiérarchie des âges et du devoir d'écoute envers les plus âgés. L'analyse de cette « scène » met en lumière des attitudes sociales inculquées aux adolescents en contexte culturel marocain, susceptibles de favoriser le développement d'une « perspective épistémologique relativiste » en matière de pensée critique dialogique.
doi:10.4000/ree.589 fatcat:olo7khro7ndkzhapolves5oghm