Un nouveau roi de Ḫana

F. Thureau-Dangin
1908 Orientalistische Literaturzeitung  
ORIENT ALISTISCHE LITTERATUR-ZEITUNG. [Februar 1908.) 94 von denen die ältesten aus dem 18. Jahrhundert stammen dürften. Wohl in allen macht sich europäischer Einfluss geltend. B. François Guézennec, Cours pratique de Japonais Fase. I. Leiden. E. I. Brill. 1907. Das Büchlein soll zur ersten Einführung in das Japanische dienen. Die erste Lieferung behandelt vorwiegend die Schrift und ist praktisch brauchbar. Einen wissenschaftlichen Wert hat das Heftchen nicht, da der Verfasser die Arbeiten der
more » ... r die Arbeiten der deutschen Altaisten nicht zu kennen scheint. Denn sonst hätte er schwerlich etwas so Vorsintflutliches geschrieben wie den folgenden Satz: "La langue japonaise difFère de la presque totalité des langues existantes; elle est syllabique et agglutinante. Elle semble d'origine malaise et avoir été importée par le célèbre guerrier Zinmu tennô devenu peu après le premier empereur du Japon." B. Un nouveau roi de Hana par F. Thureau-Dangin. J'ai vu dans une collection particulière un contrat de Hana, tout à fait analogue à celui (daté à'Isar-lim, fils d'Idin-Jcakka) que j'ai publié il y a onze ans dans la Rev. d'Assyr. (vol. IY, 3 pl. ΧΧΧΠ no. 86) 1 ). Le nouveau contrat est daté de "l'année où Ka-as-ti-li-ia-su, le roi, établit la justice" 2 ) (sanat Tca-as-ti-li-ia-su sarrum me-se-ra is-Tcunu). Ce nom est évidemment identique à Jz^ >~< t^yi Jf, qu'il faut donc lire Kastil-ia-su, et non Bi-til-ia-su. Le contrat publié par Johns (PSBA 1907 pp. 177 sqq.), qui paraît provenir de la même région, est daté d'un Ra-am-mu-ra-bi-ih. Ce nom n'est pas à distinguer de celui de Haam-mu-ra-bi, roi de Babylone, et pourrait aider à en fixer la lecture exacte. Le second élément peut être lu ra-pi-ih ou ra-bi-A, puisque BI = pi et bi 3 ). Or la première lecture paraît préférable à cause de la forme Am-mu-ra-pi 4 ) (K. 552 obv. 8 et 10 = Harper, Letters no. 255). La véritable lecture serait donc 'Ammu-rapi ÇAmmu-raphi'). Cet élément rap(h)i' est peut-être identique à
doi:10.1524/olzg.1908.11.16.47a fatcat:jgxd3tcrdnaytoiqws6qmcjyfm