Gérard Macé: l'entour et le détour

Laurent Demanze
1969 @nalyses  
Même si les textes de Gérard Macé s'inventent à la croisée des genres, on les désigne souvent comme autant de rêveries érudites où s'articulent la dérive de l'imaginaire et les protocoles de l'érudition. L'auteur aime en effet à les désigner comme des essais, en revendiquant une filiation avec Montaigne dans son usage intime et capricieux des savoirs. L'emploi des notes et des scholies semble lester ses textes d'un savoir documenté alors qu'il détourne les pratiques de l'entour pour faire
more » ... ur pour faire vaciller les frontières entre l'attesté et l'apocryphe, la veille critique et la rêverie créatrice.AbstractEven if the texts by Gérard Macé are located at the crossroads of literary genres, they are often referred to as « rêveries érudites » that articulate the drift of imagination and the protocols of erudition. The author likes to designate them as essays by claiming a descent with Montaigne's intimate and capricious use of knowledge. The use of notes and scholia seems to weigh down his texts with documented knowledge while it transforms the commentary in order to shake up the boundaries between the certified and the apocryphal, as between critical awareness and creative reverie.
doi:10.18192/analyses.v5i3.583 fatcat:fcotd32ll5blrnta6rrv7rulce