En hommage à André Adoutte1

Michel Morange
2002 La Revue pour l'histoire du CNRS  
doi:10.4000/histoire-cnrs.532 fatcat:rh65daobqrabtf7lda3ksgxgni