New Ways of Mapping: Using GPS Mapping Software to Plot Place Names and Trails in Igloolik (Nunavut)

Claudio Aporta
2003 Arctic  
The combined use of a GPS receiver and mapping software proved to be a straightforward, flexible, and inexpensive way of mapping and displaying (in digital or paper format) 400 place names and 37 trails used by Inuit of Igloolik, in the Eastern Canadian Arctic. The geographic coordinates of some of the places named had been collected in a previous toponymy project. Experienced hunters suggested the names of additional places, and these coordinates were added on location, using a GPS receiver.
more » ... g a GPS receiver. The database of place names thus created is now available to the community at the Igloolik Research Centre. The trails (most of them traditional, well-traveled routes used in Igloolik for generations) were mainly mapped while traveling, using the track function of a portable GPS unit. Other trails were drawn by experienced hunters, either on paper maps or electronically using Fugawi mapping software. The methods employed in this project are easy to use, making them helpful to local communities involved in toponymy and other mapping projects. The geographic data obtained with this method can be exported easily into text files for use with GIS software if further manipulation and analysis of the data are required. RÉSUMÉ. L'utilisation combinée d'un récepteur GPS et d'un logiciel de cartographie s'est révélée être une façon directe, souple et peu coûteuse de cartographier et de présenter (sous forme numérique ou imprimée) 400 lieux-dits et 37 pistes utilisés par les Inuits d'Igloolik, dans l'est de l'Arctique canadien. Les coordonnées géographiques de certains lieux-dits avaient été relevées lors d'un projet de toponymie précédent. Des chasseurs expérimentés ont suggéré les noms d'autres endroits, et ces coordonnées ont été ajoutées sur place, à l'aide d'un récepteur GPS. La banque de données des lieux-dits ainsi créée peut maintenant être consultée par la collectivité au Centre de recherche d'Igloolik. Les pistes (la plupart étant des itinéraires traditionnels bien courus, utilisés depuis des générations à Igloolik) ont été cartographiées surtout lors de voyages, en recourant à la fonction de trajectographie d'un appareil GPS portable. D'autres pistes ont été dessinées par des chasseurs expérimentés, soit sur des cartes imprimées, soit de façon électronique à l'aide du logiciel de cartographie Fugawi. Les méthodes employées dans ce projet sont faciles à utiliser, ce qui les rend utiles pour les collectivités de la région qui participent à des activités toponymiques et à d'autres travaux de cartographie. Les données géographiques obtenues avec cette méthode peuvent être facilement exportées en fichiers-textes pour être utilisées avec un logiciel SIG si l'on a besoin de procéder à d'autres manipulations et analyses des données. Mots clés: lieux-dits inuits, pistes inuites, cartographie, système d'information géographique, SIG, système de positionnement global, GPS, Igloolik, toponymie Traduit pour la revue Arctic par Nésida Loyer.
doi:10.14430/arctic629 fatcat:kvnczr75pjegxkbohzmf7x6up4