Une poétique du désenchantement

Lina Iglesias
2014 L'Âge d'or  
Éditeur Laboratoire LISAA Référence électronique Lina Iglesias, « Une poétique du désenchantement », L'Âge d'or [En ligne], 7 | 2014, mis en ligne le 01 mars 2014, consulté le 01 mai 2019. URL : http://journals.openedition.org/agedor/687 ; DOI : 10.4000/agedor.687 L'Âge d'or. Images dans le monde ibérique et ibéricoaméricain L'Âge d'or, 7 (2014) Lina IGLESIAS Université Paris Ouest Nanterre La Défense, EA 369 Études Romanes Une poétique du désenchantement : la rose et le crapaud, signes
more » ... aud, signes panériens d'une poésie perdue Résumé : Le deuxième volume des oeuvres poétiques de L. M. Panero, édité par Túa Blesa, coïncide avec un changement géographique : quittant la péninsule, le poète trouve dans les îles Canaries un espace autre pour vivre, bien que toujours interné, et écrire comme en témoigne l'intense production de ces dernières années. Néanmoins, ces poèmes mettent en évidence une inflexion dans l'écriture panérienne, marquée à présent par un ressassement qui confine le poète dans un espace poétique mortifère. La rose, et le crapaud, signes contraires mais complémentaires sont le signe de ce désenchantement poétique. Mots-clés : Leopoldo María Panero Resumen: El segundo volumen de las obras poéticas de L. M. Panero, editado por Túa Blesa, corresponde con un cambio geográfico: al dejar la península, el poeta halla en las islas Canarias un espacio diferente para vivir, aunque en un manicomio, y escribir como lo recalca su intensa producción poética de esos últimos años. Sin embargo, estos poemas revelan una inflexión en la escritura paneresca, marcada por un proceso de repetición obsesivo que encierra al poeta en un espacio poético mortífero. Tanto la rosa como el sapo, signos contrarios pero complementarios son el signo de este desencanto poético. Palabras clave: Leopoldo María
doi:10.4000/agedor.687 fatcat:p5mon6gtevcwvmxg36gn7hi5du