Le marqueur discursif bon : ses fonctions et sa position dans le français parlé

Joy P. G. Peltier, Diana L. Ranson, L. Hriba, A. Steuckardt, F. Neveu, B. Harmegnies, S. Prévost
2020 SHS Web of Conferences  
À travers l'examen de 227 occurrences du marqueur discursif bon dans un corpus de français parlé, cette étude présente une nouvelle vue d'ensemble de ses fonctions pragmatiques. Nous proposons que bon est essentiellement un marqueur de réorientation et d'acceptation. La réorientation peut être de nature textuelle quand bon marque l'introduction ou la reprise des unités de discours, ou la formulation ou la reformulation des idées du locuteur. D'autre part, cette réorientation est attitudinale
more » ... est attitudinale quand bon marque le contraste, la résignation, et l'atténuation du message du locuteur. Une analyse de la place de bon dans le tour de parole et dans la phrase n'a pas discerné de patron net entre ses fonctions et sa position. Le locuteur insère bon dans les moments du discours où il veut signaler son acceptation du discours précédent en même temps qu'il indique une réorientation majeure ou mineure dans la structure de la conversation. L'examen des séquences de bon avec d'autres éléments qui remplissent des fonctions similaires nous a permis d'évaluer si sa fonction d'acceptation ou de réorientation était mise en avant dans un certain contexte.
doi:10.1051/shsconf/20207801006 fatcat:cr3wyyaubrbaxgv563qoorpizq