Les stratégies de traduction des antillanismes lexicaux dans School Days (Chemin-d'école, Patrick Chamoiseau)

Vincent Renner
2012 Palimpsestes  
Les stratégies de traduction des antillanismes lexicaux dans School Days (Chemin-d'école, Patrick Chamoiseau) Vincent Renner Université Lyon 2 « Chamoiseau writes in Chamoiseau. » Linda Coverdale, in Rose-Myriam Réjouis (2009) « Chez Chamoiseau, deux langues distinctes, quoique fortement embrassées, continuent de parler et c'est là un véritable défi pour les traducteurs de ses romans. » Raphaël Confiant (2000) La traduction des écrits fictionnels de Patrick Chamoiseau est un exercice périlleux,
more » ... exercice périlleux, car la langue chamoisienne intègre, à des degrés divers, d'une page, d'un paragraphe à l'autre, toutes sortes de mots, de tournures, de structures issus du créole antillais 1 . Chamoiseau lui-même souligne implicitement la difficulté dans une lettre rédigée à l'intention de ses traducteurs, et publiée par Jean-Pierre Arsaye, dont sont reproduits ici les extraits les plus saillants : Voici, à toutes fins utiles, quelques uns de mes principes d'écriture : 1) Dans l'usage du français, j'essaie de ne pas oublier ma langue créole, mon imaginaire créole, ma conception créole du monde. Et cela, je l'aurais fait quelle que soit la langue 1 Je remercie Pierre Arnaud et deux relecteurs anonymes pour leurs remarques et suggestions sur une première version de cet article.
doi:10.4000/palimpsestes.1802 fatcat:qnsjjlzgxbfdfedeyquzuidbem