Réflexions sur la notion de "juridiction" au sens de l'Article 3.2 du Règlement (UE) nº 650/2012 après les arrêts de la Cour de Justice de l'Union Européenne Oberle, C-20/17, et WB, C-658/17. Perspective espagnole

Juan Gómez-Riesco Tabernero de Paz
2020 CUADERNOS DE DERECHO TRANSNACIONAL  
Ce travail a pour but d'examiner critiquement l'interprétation de la CJUE à propos de la notion de «juridiction » au sens de l'article 3.2 du Règlement (UE) 650/2012, en ce qui concerne, notamment, les autorités non judiciaires qui y sont envisagées, lorsqu'elle rattache ce concept à l'exigence d'être compétent pour trancher des litiges, méconnaissant la notion de la juridiction gracieuse dont les procédures peuvent leur être attribuées. La CJUE viderait ainsi de contenu ledit article lorsque,
more » ... t article lorsque, partant de ce réquisit qui ne relève pas du Règlement, elle exclut de sa portée les autorités non judiciaires qui exercent de véritables fonctions juridictionnelles, ayant la compétence de décider ou statuer de leur propre autorité, indépendamment de la conformité des parties. Abstract: The purpose of this study is to critically examine the interpretation given by the CJUE of the concept of 'court' within the meaning of Article 3.2 of Regulation (EU) No 650/2012, as regards, in particular, the non-judicial authorities, when it links that concept to the requirement to have jurisdiction to settle disputes, disregarding the concept of the non-contentious jurisdiction, whose procedures may be awarded to the competence of those. The CJEU would thus deprive of its meaning and content that article when, requiring that condition not envisaged in the Regulation, it excludes from its scope non-judicial authorities exercising genuine judicial functions, acting or deciding on their own authority regardless of the conformity of the parties.
doi:10.20318/cdt.2020.5745 fatcat:a3wzuka3bnhflny7mywhnchhkm