Regard critique des comités onusiens sur la lutte contre les discriminations à la française

Sophie Grosbon
2016 Revue des droits de l'homme  
Éditeur Centre de recherches et d'études sur les droits fondamentaux Référence électronique Sophie Grosbon, « Regard critique des comités onusiens sur la lutte contre les discriminations à la française », La Revue des droits de l'homme [En ligne], 9 | 2016, mis en ligne le 11 mai 2016, consulté le 08 juillet 2020. URL : http://journals.openedition.org/revdh/2083 ; DOI : https://doi.org/10.4000/revdh. 2083 Ce document a été généré automatiquement le 8 juillet 2020. Tous droits réservés Regard
more » ... réservés Regard critique des comités onusiens sur la lutte contre les discriminations ... La Revue des droits de l'homme, 9 | 2016 Regard critique des comités onusiens sur la lutte contre les discriminations ... La Revue des droits de l'homme, 9 | 2016 La France a ratifié différentes conventions internationales de protection des droits de l'Homme qui imposent toutes la non-discrimination. Toutefois, les Comités onusiens chargés du contrôle du respect de ces conventions ne partagent pas la même conception que la France en matière de lutte contre les discriminations. La conception républicaine et formelle du principe d'égalité s'oppose parfois à la promotion de la diversité, indispensable aux yeux des Comités à l'égalité dans la jouissance des droits fondamentaux. En outre, sous certains aspects, la France ne semble pas mettre suffisamment de moyens au service des politiques de non-discrimination. France has ratified several international Human Rights conventions that all enshrine the principle of non-discrimination. Nevertheless, the UN committees supervising the application of these conventions do not share France's ideas about how best to fight discrimination. The French Republic's formal understanding of the principle of equality sometimes brings it into conflict with the notion of promoting diversity, which the committees see as essential to achieving fundamental rights equality. Moreover, in some areas France does not appear to be investing enough resources in non-discrimination policy. INDEX
doi:10.4000/revdh.2083 fatcat:a5jlnhv5ijd6rlbl4i27ym5mke