Le sépulcre de Don Quichotte

Miguel de Unamuno, Henri Guinard
2008 Chimères  
Distribution électronique Cairn.info pour ERES. © ERES. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable
more » ... uf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Document téléchargé depuis www.cairn. 95 T U ME DEMANDES, mon bon ami, si je sais comment déclencher un délire, un vertige, quelque forme de folie dans ces pauvres foules ordonnées et tranquilles qui naissent, mangent, dorment, se reproduisent et meurent. N'y aurait-il pas un moyen, me dis-tu, de déchaîner à nouveau l'épidémie des flagellants 2 ou des convulsionnaires? Et tu me parles du millénaire. Comme toi j'éprouve la nostalgie du Moyen-Âge ; comme toi, j'aimerais vivre les spasmes du millénaire. Si nous réussissions à faire croire qu'un certain jour, soit le 2 mai 1908, centenaire du cri d'indépendance, l'Espagne s'achèverait à jamais, que ce jour on nous répartirait comme des moutons, je crois que le 3 mai 1908 serait le plus grand de notre histoire, l'aurore d'une nouvelle vie. C'est une misère, une misère totale. Rien de rien n'importe à personne. Et quand quelqu'un tente d'exposer dans l'isolement tel ou tel problème, telle ou telle question, on le met sur le compte d'une affaire, un désir de notoriété ou le besoin de se singulariser. L'on ne comprend rien ici, pas même la folie. Les gens croient et disent que si quelqu'un est fou, c'est qu'il y trouvera son compte. La raison de la déraison, c'est déjà un fait établi pour tous ces misérables.
doi:10.3917/chime.068.0095 fatcat:en2nzfbkprflbdztxc2nh6byve