Sens et raisons : théorie de l'argumentation et sciences humaines

Raymond BOUDON
1995 Hermès  
La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il
more » ... ueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. La theorie de 1' argumentation est aujourd'hui une discipline vivante. Pourtant, son importance n' est guere reconnue par les sciences sociales. On en voit un temoignage par exemple dans le 19e volume de !'International Encyclopedia of the Social Sciences. Aucun des noms des grands theoriciens contemporains de 1' argumentation n'y figure. Cette quarantaine ne laisse pas d'etre surprenante. }'en examinerai ici les raisons. Surtout, je tenterai de montrer qu' elle a conduit les sciences humaines a negliger un modele essentiel d' explication des comportements et plus particulierement des croyances. Les raisons d'un ostracisme Cet ostracisme resulte d' abord de ce que les frontieres entre les sciences humaines sont aussi artificielles que celles de 1' Afrique. Mais il y a a cette meconnaissance des raisons moins superficielles. La plus importante est que les sciences humaines ont tendance a sous-estimer 1' efficience causale des raisons dans !'explication du comportement et a preferer d'autres types d'explication. Une premiere tradition veut que les raisons que le sujet se donne cachent ses motivations,
doi:10.4267/2042/15180 fatcat:rvsuhi2iwnh5lgl3pue4xrrvki