L'Union des femmes de Tunisie et l'Union des jeunes filles de Tunisie, 1944-1957

Élise Abassade
2015 Monde(s) Histoire, Espaces, Relations  
Distribution électronique Cairn.info pour Presses universitaires de Rennes. © Presses universitaires de Rennes. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque
more » ... orme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.83 -06/05/2020 01:15 -© Presses universitaires de Rennes Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.83 -06/05/2020 01:15 -© Presses universitaires de Rennes monde(s), n o 8, novembre 2015, p. 197-216 Résumé Le mouvement communiste de Tunisie, composé du parti communiste de Tunisie et d'associations satellites permettant des liens avec la population, eut une activité notable durant le protectorat français. Deux des plus célèbres organisations annexes, fondées à la fin de la Seconde Guerre mondiale, étaient exclusivement féminines. Elles concentrèrent leurs actions sur les femmes et permirent l'adhésion d'un plus grand nombre de celles-ci au mouvement communiste. Mots-clefs : Mouvement communiste -Protectorat français en Tunisie -Parti communiste de Tunisie -Organisations féminines -Féminisme. Abstract The National Union of Tunisian Women and the Union of Young Tunisian Women, 1944-1957: Two Communist and Women's Associations? The Communist movement of Tunisia, composed of the Communist Party of Tunisia and of organizations linked to the population, was notably active under the French Protectorate. Two of the most famous of these associations, created at the end of World War II, were exclusively composed of women. They focused their activities on femalerelated issues and enabled an increasing number of women to join the Communist movement.
doi:10.3917/mond1.152.0197 fatcat:7orseuauifh4fkbboneqf2y3ae