La localisation des immigrants en France : Une première approche

Hubert Jayet, Nadiya UKRAYINCHUK
2007 Revue d'Économie Régionale & Urbaine  
Distribution électronique Cairn.info pour Armand Colin. © Armand Colin. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf
more » ... ccord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Résumé Dans cette communication, nous étudions la localisation des immigrants sur le territoire français, au niveau communal, en nous fondant principalement sur le recensement de 1990. Des analyses cartographiques complétées par l'estimation d'un modèle de comptage mettent en évidence le fait que la forte concentration géographique des immigrants dans un certain nombre de régions n'est pas uniforme, mais est plutôt le résultat de l'augmentation de la densité d'un semis de microconcentrations à l'échelle communale, le plus souvent en zone urbaine. La logique géographique de ces micro-concentrations varie entre les différentes nationalités en fonction de la position géographique du pays d'origine, de l'importance des facteurs résidentiels et économiques. Elle est fortement rémanente, les immigrants tendant à se localiser dans les communes où existe déjà un stock significatif d'immigrants de la même nationalité. L'importance des effets géographiques, qui restent à expliquer, montre que d'autres facteurs, non encore introduits à ce stade de l'analyse, restent à explorer. Summary In this paper we study the location of immigrants in France in 1990, using data at the finest geographic level available, the municipalities. Our analysis combines cartography, exploratory spatial data analysis and the estimation of counting models. We find that, if immigrants are highly concentrated, this concentration is far from being uniform : immigrants tend to aggregate in a small number of municipalities, mainly in urban areas, and over representation in a region is not the outcome of a higher rate of immigrants everywhere in the region. There are more municipalities with a high rate of immigrants, still surrounded by municipalities with few immigrants. We also show that urbanization is an important factor of attraction and that newcomers are attracted by the locations where former migrants are concentrated. However, the geographical effects are important and there is still room for exploring other location factors.
doi:10.3917/reru.074.0625 fatcat:suavao56lza6vlssxwhsovxndu