Rapid Natural Decline of Upper Montane Forests in the Swedish Scandes

Leif Kullman, Nils Högberg
1989 Arctic  
Unprecedented needle loss of mature forest stands occurred in natural Swedish montane forests during 1987. Pine (Pinussylvestris L.) and spruce (Picea abies [L.] Karst.) needles turned reddish-brown during the spring and early summer. An intensive study within a severely damaged pine population indicated that damage was primarily due to a coincidence of shallow snow cover and severe cold from mid-December 1986 to middanuary 1987. This resulted in unusually cold soils and late thawing of the
more » ... thawing of the soils. Acute drought stress then developed in late winter during a period of sunny weather and great diurnal temperature ranges. Thus, the study supports the classical theory of winter desiccation as an important component in population ecology of cold marginal forests in this part of the world. Historical data indicate that the present kind of damage was more frequent prior to the present century. It is suggested that cold-induced dieback is an important, but often overlooked, disturbance process in northern boreal forests relevant to Holocene forest history. RÉSUMÉ. Au course de 1987, une perte sans précédent d'aiguilles dans des bouquets de forêts adultes, s'est produite dans des forêts naturelles des montagnes suédoises. Les aiguilles du pin (Pinus sylvestris L.) et de l'épinette (Picea abies [L.] Karst.) ont pris une couleur brun rougeâtre au printemps et au début de l'été. Une étude approfondie dans une population de pins gravement touchée a indiqué que les dommages étaient dus principalement àl'existence simultanée d'une couverture de neige peu profonde et d'un froid intense de la mi-décembre 1986 à la mi-janvier 1987. Le résultat a été que les sols ont été anormalement froids et ont subi un dégel tardif. Un stress intense causé par la sécheresse s'est ensuite fait sentir à la fin de l'hiver, au cours d'une période de temps ensoleillé avec de grandes variations dans les températures diurnes. L'étude soutient donc la théorie classique du dessèchement hivernal comme étant une importante composante de l'écologie de la population des forêts marginales froides dans cette partie du monde. Des données historiques indiquent que les dommages dont il est question étaient beaucoup plus fréquents avant notre siècle. On suggère que le dépérissement dû au froid est un processus de perturbation important mais souvent ignoré, dans les forêts boréales septentrionales qui ont un rapport avec l'histoire de la forêt de l'holocène. Mots clés: dommages à l a forêt, forêts montagneuses, Pinussylvestris L., dessèchement hivernal, perturbation, histoire de la forêt de l'holocène, Suède Traduit pour le journal par Nésida Loyer.
doi:10.14430/arctic1660 fatcat:bvdlxhuelzbp3h443lsfgt5say