LES TROIS PREMIERS ROMANS DE NICOLE BROSSARD : MONTRÉAL VILLE DE LA MODERNITÉ

Louise H. Forsyth
2011 Signótica  
La ville fascine jusqu'à l'étourdissement. Réservoir inépuisable pour l'imagination, elle crée ses propres mythes de blasphèmes et de séduction [...] Loger la ville dans son oeil, comme en vue: une cible visionnaire. (Nicole Brossard, La Nouvelle Barre du Jour) Résumé Les trois premiers romans de l'auteure québécoise Nicole Brossard, Un livre (1970), Sold-out (1973), French Kiss (1974), forment une suite d'ouvrages qui mettent en lumière sa modernité et son urbanité radicales. Elle était chef
more » ... . Elle était chef de file d'une génération jeune et fière refusant bruyamment de se conformer à des traditions tenaces de docilité rurale. Son style, ses stratégies innovatrices de caractérisation, énonciation et narration, aussi bien que la lumière crue qu'elle projette sur le coeur de Montréal, ville moderne, la situent à l'avantgarde de la transformation étonnante de la littérature, la culture et la situation sociopolitique du Québec et de la revitalisation de la langue française. mots-cLés: Québec, romans, modernité, villes, mots. Nicole Brossard, écrivaine québécoise, publie depuis les années 1960 de nombreux recueils de poésie, des romans et des essais. Dès le départ de sa remarquable carrière elle se positionne explicitement comme artiste urbaine et moderne. Elle est reconnue comme chef de file d'une jeune génération d'écrivains québécois qui voulaient à ce moment-là se départir de traditions tenaces selon lesquelles les Québécois et les Québécoises étaient surtout un peuple rural et docile, dominé par un cléricalisme aveugle, socialement, politiquement et
doi:10.5216/sig.v23i1.16150 fatcat:ntolpoo6v5ctte6t74irsrlati