Le soi et le non-soi

G. GOHAU
1990 Aster  
Notre enseignement considère la distinction soi / non-soi comme stable et antérieure au fonctionnement du système immunitaire. Et fait du soi une entité bien délimitée, se protégeant du monde extérieur. L'existence des phénomènes de tolérance oblige à unpremler renversement en faisant du soi un secteur construit par apprentissage, dans un champ où la réponse immunitaire est la réaction normalement programmée. Pourtant, la théorie du réseau Impose un nouveau renversement : c'est le non-soi qui
more » ... st le non-soi qui n'est qu'une fraction du "répertoire" des molécules du sot En sorte que la séparation soi / non-soi ne semble ni simple, ni peut-être pertinente.
doi:10.4267/2042/9131 fatcat:fn2dlxyvwjfnblyuzvd3drkh2q