Sur les chevilles d'ivoire comme moyen d'immobilisation directe des fragments osseux et comme soutien du périoste

Jules Gaudard
1892
Les expériences entreprises dans ce sens par plusieurs chirurgiens très connus (Dieffenbach, Heine, Langenbeck, Esmarch, Ollier, Wolff, von Bergmann, J ackimowitz, Heine de Prague, Bush et Bidder, Senn, Mac Even, Poncet~ Küster, Hahn, Rose, Salzer~ Lesser, Dementiew, Gluck, Schüller, Adamkiewicz) nous prouvent que nous pouvons sans aucun danger introduire des corps étrangers de n'importe qu'elle matière (ivoire, os décalcifié, acier, catgut etc.) soit dans des cavités osseuses ne communiquant
more » ... s ne communiquant pas avec le canal médullaire même, soit dans ce canal. Nous parlerons plus tard des conditions de tolérance pour ces corps. Mitteldorpf et Senn se servaient de p8tits morceaux d'os décalcifié pour combler des cavités osseuses; Mac Even et Poncet trans-
doi:10.13097/archive-ouverte/unige:26819 fatcat:muniqccbjbbh7epeqr574g6j3e