Sur quelques infusoires nouveaux ou peu connus parasites des mammifères

Jean Buisson
1923 Annales de Parasitologie Humaine et Comparée  
M édecin d e la C om p ag n ie m in iè re d u K atan g a (Congo belge) Le trav ail qui va suivre est divisé en deux parties. Dans la p re m ière, nous décrirons des infusoires ciliés provenant de m am m i fères qui, à notre connaissance, n 'ont pas encore été étudiés à ce point de vue, tels que le r hinocéros (R hinoceros bicornis L.) et l'éléphant d 'A frique (Elephas africanus Blum enb.). Nous avons pu étudier ce m atériel ra re grâce à la bienveillante libéralité de notre m aître, le
more » ... m aître, le professeur E. B rum pt, qui récolta et fixa au formol le contenu in testin al de deux de ces grands m am m ifères au cours de la m ission du Bourg de Bozas (1901-1903, près du fleuve Omo, au sud de l'Abyssinie. Nous signalerons aussi quelques ciliés observés p ar le professeur B rum pt chez divers rongeurs de l'A frique et du Brésil. Enfin, nous décrirons un Ophryoscolécidé hôte du chevreuil (Capreolus capreolus L.), signalé autrefois, m ais jam ais décrit, que nous avons p u étu d ier grâce à l'aim able com plaisance de M. le Dr D ubard, de Dijon, et de son fils. Une p artie de ces infusoires nouveaux a déjà été som m airem ent étudiée dans notre thèse de doctorat en médecine. Dans une seconde partie, nous donnerons la diagnose des genres et des espèces types form ant l'ensemble des infusoires observés ju s q u 'ici dans le tube digestif des m am m ifères. Annales de P arasitologie, t. I, n° 3. -Août 1923.
doi:10.1051/parasite/1923013209 fatcat:guhd4jme3jb6npxhmf4juznnhy