The promise of Near-Infrared Spectroscopy (NIRS) for psychological research: A brief review

Laura Ferreri, Emmanuel Bigand, Stéphane Perrey, Aurélia Bugaiska
2014 Annee Psychologique  
Near-Infrared Spectroscopy (NIRS) is an optical imaging technique that measures brain activity by monitoring cortical oxygenation changes. It is portable, non-invasive and has good motion tolerance. In the last thirty years, these features have led NIRS to be used in a wide range of applications. This brief review considers the advantages of NIRS and its potential use in psychological research by giving examples of different paradigms that have been applied in cognitive, developmental and
more » ... lopmental and clinical domains. The principal aim of this work is to propose a new starting point to those in the field of psychological research who is interested in learning about the technique. First, we examine its use in healthy groups in simple motor, auditory and visual stimulation as well as in tasks involving higher cognitive demands. We then review the main NIRS studies in the field of developmental psychology related to infants, children and older adults. This is followed by possible applications with specific clinical populations, in particular patients with psychiatric disorders and Alzheimer's disease. We finally conclude by presenting the main advantages and limits of NIRS compared with other neuroimaging techniques, highlighting the methodological challenges facing its use with special populations in real life settings. L'utilisation de la Spectroscopie proche infrarouge (NIRS) pour les recherches en psychologie : une brève synthèse RÉSUMÉ La Spectroscopie proche infrarouge (Near-Infrared Spectroscopy, NIRS) est une technique d'imagerie cérébrale optique qui étudie l'activité cérébrale en mesurant les changements d'oxygénation cérébrale. Cette technique est non invasive, portable et peu sensible aux mouvements. Cette brève synthèse a pour objectif de montrer les avantages de la NIRS et plus spécifiquement pour les recherches en Psychologie, en proposant différents exemples de recherches qui ont utilisé la NIRS notamment en psychologie cognitive, du développement et dans le domaine clinique. L'objectif principal de cette synthèse est de proposer une explication simple pour les chercheurs qui seraient intéressés par cette technique. Ainsi, dans une première partie nous présentons son utilisation dans des tâches motrices, auditives et visuelles simples ainsi que dans des tâches impliquant des processus cognitifs de haut niveau. Dans une deuxième partie, nous nous attachons davantage à décrire son utilisation dans différentes populations (nourrissons, enfants et adultes âgés). Puis, nous présentons les possibles applications de cette technique à des populations cliniques, telles que les patients souffrant de troubles psychiatriques ou encore les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. En conclusion, nous présentons les principaux avantages et limites de la NIRS comparés à d'autres techniques de neuroimagerie. L'année psychologique/Topics in Cognitive Psychology, 2014, 114, 537-569
doi:10.4074/s0003503314003054 fatcat:i2vi5lqserdrfgopjggztfcboe