Does early thermal conditioning sometimes fail to improve the resistance of broilers to heat stress?

Vasco De Basilio, Fanny Requena, Alicia Leon, Zoraida Velazco, Michel Picard
2002 Animal Research/Annales de Zootechnie  
Early age thermal conditioning (TC) by exposing young chicks to 40 o C for 24 hours reduces body temperature (Tb) and improves long-term broiler resistance to heat stress. Three experiments were performed under semi-controlled tropical environmental conditions to evaluate the factors affecting TC efficacy. The addition of infrared bulbs during TC reduced growth and increased water intake compared to gas heaters at similar ambient temperatures (Ta). TC consistently reduced the Tb of chickens at
more » ... Tb of chickens at 7 and 40 days of age independently of the heat source (-0.22 o C on average). During heat stress after 40 days of age, significant reduction in mortality was observed in the TC chickens when only gas heaters were used in the second experiment. The use of infrared bulbs during the first week of age never resulted in reduced mortality. The third experiment demonstrated late acclimatization when chickens were exposed to natural climatic conditions (Ta varying daily from 26 to 36 o C) compared to maximal Ta limited to 31 o C by air-conditioning from 30 to 40 days of age. Chickens exposed to natural climatic conditions had lower Tb (-0.16 o C) and resisted heat stress at 38 ± 2 o C at 41 days of age, although 12.6% of the air-conditioned chickens died. The TC effects were maintained on Tb in late acclimatized chickens but no differences in mortality due to TC occurred during heat stress. Inconsistencies between TC experiments arise from an imprecise definition of TC and heat stress conditions, and from the environmental conditions perceived by chickens after TC, which can induce late acclimatization. Persistent reductions in Tb after TC have been consistently measured but these might not be directly responsible for resistance to heat stress. Conversely, of the 525 heat stressed chickens studied during the 3 experiments, 64% of those who had a Tb lower than 40.8 o C at 4 days of age (prior to TC exposure) survived heat stress although only 47% of the chicks having a Tb higher than 40.8 o C at 4 days did. Further research is warranted on the Tb of newly hatched chicks. chicken / temperature / acclimatization / mortality / body temperature 407 Résumé -L'acclimatation précoce échoue-t-elle parfois à renforcer la résistance des poulets de chair à un stress thermique chaud ? L'acclimatation précoce (TC) qui consiste à exposer des jeunes poussins à 40 o C pendant 24 heures, fait baisser la température corporelle (Tb) et améliore durablement la résistance des poulets de chair à un coup de chaleur. Trois expériences conduites dans un environnement tropical semi-contrôlé évaluent des facteurs de variation de l'efficacité de TC. Par rapport à une source unique de chaleur au gaz pendant TC, l'adjonction d'ampoules infra rouges a diminué la croissance et augmenté la consommation pour une même température ambiante (Ta). Quelle que soit la source de chaleur, Tb mesurée à 7 et 40 jours d'âge, était toujours diminuée par TC (-0,22 o C en moyenne). TC n'a réduit la mortalité pendant un stress thermique après l'âge de 40 jours que lorsqu'il était appliqué avec des éleveuses à gaz au cours de la seconde expérience. L'utilisation d'ampoules infra rouges pendant la première semaine de vie n'a jamais permis de réduire la mortalité. La troisième expérience démontre l'existence d'une acclimatation tardive lorsque les poulets sont élevés en conditions tropicales naturelles (Ta variant quotidiennement entre 26 et 36 o C) par rapport à des poulets dont la Ta maximale a été limitée à 31 o C par conditionnement d'air entre 30 et 40 jours d'âge. La Tb des poulets élevés en climat tropical naturel était réduite (-0.16 o C) et ils résistaient à un stress thermique à 38 ± 2 o C à l'âge de 41 jours, alors que 12,6 % des poulets dont l'air était conditionné mourraient. L'effet de TC sur Tb était maintenu dans les deux environnements mais aucune différence de mortalité pendant le stress thermique n'était mesurable. Les irrégularités de réponse à TC d'une expérience à l'autre proviennent d'une définition imprécise des conditions d'application de TC et des stress thermiques et des conditions environnementales après TC qui peuvent induire une acclimatation tardive. La Tb était toujours réduite de manière durable après TC mais cette réduction pourrait n'être pas directement la cause de la résistance aux stress thermiques. En revanche, sur les 525 poulets ayant subit un stress thermique pendant les 3 expériences, 64 % de ceux qui avaient à l'âge de 4 jours (avant l'exposition à TC) une Tb inférieure à 40,8 o C ont survécu au coup de chaleur final contre seulement 47 % des poussins qui avaient une Tb supérieure à 40,8 o C à 4 jours. La température corporelle des poussins nouveau-nés mérite des recherches complémentaires. poulet de chair / température / acclimatation / mortalité / température corporelle Early age thermal conditioning in broilers 409
doi:10.1051/animres:2002032 fatcat:hgoz3f2bnbhj7ayuw4wrngs3ce