Le rôle des soviétismes dans les stratégies du discours politique russe contemporain

Valéry Kossov
2015 ILCEA  
HAL is a multi-disciplinary open access archive for the deposit and dissemination of scientific research documents, whether they are published or not. The documents may come from teaching and research institutions in France or abroad, or from public or private research centers. L'archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d'enseignement et de recherche français ou
more » ... he français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés. Le rôle des soviétismes dans les stratégies du discours politique russe contemporain Valéry Kossov To cite this version: Valéry Kossov. Le rôle des soviétismes dans les stratégies du discours politique russe contemporain. ILCEA, ELLUG, 2015, Discours politique et culturel dans la Russie contemporaine, . Référence électronique Valéry Kossov, « Le rôle des soviétismes dans les stratégies du discours politique russe contemporain », ILCEA [En ligne], 21 | 2015, mis en ligne le 01 février 2015, consulté le 17 mars 2016. URL : http://ilcea.revues.org/3045 Éditeur : ELLUG http://ilcea.revues.org http://www.revues.org Document accessible en ligne sur : http://ilcea.revues.org/3045 Document généré automatiquement le 17 mars 2016. © ILCEA Le rôle des soviétismes dans les stratégies du discours politique russe contemporain 2 ILCEA, 21 | 2015 Valéry Kossov Le rôle des soviétismes dans les stratégies du discours politique russe contemporain 1 Le discours politique russe contemporain a subi de multiples transformations depuis la désagrégation de l'URSS. Cependant, le « soviétique » ne semble pas complètement oublié dans le discours du pouvoir et remplit certaines fonctions dans les stratégies de discours et de communication, qui constitueront l'objet de cet article. 2 L'étude des soviétismes a suscité un intérêt croissant et constant, en Russie, mais aussi en France, depuis l'ouvrage d'André Mazon (1920). Actuellement, les diverses études des soviétismes, qui ont changé de statut depuis Mazon, se font à partir de la presse, dans les sociolectes, dans le discours, ce qui a même fait émerger une nouvelle discipline, la « soviétologie linguistique » (Будаев & Чудинов, 2009), où les chercheurs se sont efforcés de dégager un système à partir de l'emploi des soviétismes dans la langue, le langage et le discours. 3 Pourtant, des interrogations existent toujours sur la possibilité d'une définition unique du terme « soviétisme ». Les premières occurrences de ce terme se rencontrent dans un ouvrage de Geliy Tchernov (Чернов, 1958 : 4) où le mot « soviétisme » s'écrit entre guillemets et est associé aux realia n'ayant pas d'équivalent dans les langues étrangères. À partir des années 1960, le terme « soviétisme » est couramment utilisé dans les ouvrages portant sur la théorie de la traduction, par analogie avec les germanismes, les anglicismes, les gallicismes (Катцер & Кунина, 1964 : 40). 4 Dans notre étude, on entend d'une manière large sous le terme « soviétisme » tout mot, locution ou énoncé contribuant à la reconstitution explicite ou implicite du monde et de l'époque soviétique dans le discours politique contemporain.
doi:10.4000/ilcea.3045 fatcat:acxbn3pc3rehlfyahotxngvf3m