Introduction. Sérialité narrative : enjeux esthétiques et économiques

Alessandro Leiduan
2016 Cahiers de Narratologie  
La notion de littérature a longtemps été l'otage d'une idéologie qui tendait à circonscrire ses effets sociaux à la sphère esthétique. Dans la tradition culturelle occidentale, celle-ci s'est affirmée comme le lieu par excellence d'un plaisir désintéressé 1 : la méconnaissance des intérêts qui ont de tous temps présidé à l'interaction entre l'imaginaire social et les oeuvres littéraires est ainsi devenue le trait distinctif du crédo esthétique moderne (Gadamer : 1960 2 ). Au fur et à mesure que
more » ... fur et à mesure que le capitalisme, sous l'égide des politiques libérales, s'imposait comme le seul et unique mécanisme régulateur de la vie sociale, le déni des intérêts extra-esthétiques s'est traduit par un reniement de la dimension économique de l'art (Bourdieu : 1998 3 ). Enjoliver l'apparence d'un récit pour en augmenter l'attrait commercial a été considéré comme une trahison des finalités sociales de ce type de pratique symbolique. 2
doi:10.4000/narratologie.7561 fatcat:gdijfgiscjexlft7v4ektydknq