Le resserrement du « double jeu » intercommunal des maires

Rémy Le Saout
2015 Revue Francaise d'Administration Publique  
Ecole nationale d'administration | « Revue française d'administration publique » 2015/2 N° 154 | pages 489 à 503 ISSN 0152-7401 Article disponible en ligne à Distribution électronique Cairn.info pour Ecole nationale d'administration. © Ecole nationale d'administration. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des
more » ... héant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.83 -08/05/2020 05:39 -© Ecole nationale d'administration Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.231.83 -08/05/2020 05:39 -© Ecole nationale d'administration Résumé En France, le développement de l'intercommunalité procède d'une tension entre un impératif de fonctionnalité et la préservation de la souveraineté communale. Résultant de ce jeu de tensions contradictoires, les réformes en faveur de l'intercommunalité sont relativement souples et adaptables. Cette plasticité de la norme a contribué à produire un « double jeu » intercommunal, c'est-à-dire la possibilité offerte aux maires de développer des politiques intercommunales, tout en réaffectant une partie des ressources communautaires vers leur commune. Pourtant, depuis la fin des années 2000, ce « double jeu » devient plus difficile à appliquer principalement parce que les ressources budgétaires des collectivités tendent à se raréfier. Abstract -The tightening of the "double game" played by mayors at the intermunicipal level -In France, the development of intermunicipality bodies proceeds from a tension between the imperative of functionality and the preservation of communal sovereignty. Resulting from this game of contradictory forces, the reforms in favor of intermunicipality are relatively flexible and supple. This relative plasticity of the norm has created a double intermunicipal game. In other words, the possibility is available for mayors to develop intermunicipal policies, while at the same time reaffecting a part of the resources to their own municipality. However, since the end of 2000 decade, this "double game" has become harder to play mainly because the resources of collectivities tend to be rarefied.
doi:10.3917/rfap.154.0489 fatcat:46pxiaez35actf3bwoublhgvnq