Le lien : repères théoriques

Monique Dupré Latour
2002 Dialogue  
Distribution électronique Cairn.info pour ERES. © ERES. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable
more » ... uf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.229.213 -11/12/2015 19h11. © ERES Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.229.213 -11/12/2015 19h11. © ERES Une histoire Le terme liaison est « utilisé par Freud pour connoter d'une façon très générale et dans des registres relativement divers -aussi bien au niveau biologique que dans l'appareil psychique -une opération tendant à limiter le libre écoulement des excitations, à relier les représentations entre elles, à constituer et à maintenir des formes relativement stables » (Vocabulaire de psychanalyse, Laplanche et Pontalis). Le terme lien n'appartient pas aux concepts de Freud et ne figure pas dans le Vocabulaire de psychanalyse de Laplanche et Pontalis. C'est un mot venu d'autres disciplines, que s'est appropriée la réflexion psychanalytique pour rendre compte de ce qui relie un sujet à un autre, deux objets entre eux, mais pas seulement, comme nous allons le voir. En effet, pour les psychanalystes qui emploient ce terme comme dans le langage courant, le terme lien ne recouvre pas toujours les mêmes choses. Certains auteurs cherchent à rapprocher et à confondre le terme lien et celui de liaison employé par Freud, alors que d'autres s'appliquent, au contraire, à opérer des distinctions entre ces deux termes. Plusieurs voies convergentes ont amené à l'utiliser en psychanalyse. Tout d'abord les travaux d'éthologues comme Lorenz définissant une théorie de l'empreinte : le petit animal suit le premier vivant qui s'est occupé de lui, Le lien : repères théoriques MONIQUE DUPRÉ LA TOUR DIALOGUE -Recherches cliniques et sociologiques sur le couple et la famille -2002, 1 er trimestre Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.229.213 -11/12/2015 19h11. © ERES Document téléchargé depuis www.cairn.info ---207.241.229.213 -11/12/2015 19h11. © ERES
doi:10.3917/dia.155.0027 fatcat:umkv7znsjfc7hhffap77ehnxa4