« Arithmétique politique » et bataille de(s) chiffres

Sophie Saulnier
2012 Mots: Les langages du politique  
Référence électronique Sophie Saulnier, « « Arithmétique politique » et bataille de(s) chiffres », Mots. Les langages du politique [En ligne], 100 | 2012, mis en ligne le 15 décembre 2014, consulté le 02 février 2017. URL : http:// mots.revues.org/20978 ; DOI : 10.4000/mots.20978 © ENS Éditions Mots. Les langages du politique n° 100 novembre 2012 • 15 sophie saulnier « arithmétique politique » et bataille de(s) chiffres Dans son article de 1751, « Arithmétique politique », Diderot écrit qu'il «
more » ... derot écrit qu'il « ne doute point qu'on ne parvînt à se convaincre que le monde politique, aussi bien que le monde physique, peut se régler à beaucoup d'égards par poids, nombre et mesure ». Du haut de notre 21 e siècle et forts de notre expérience des débats entre hommes politiques et de leur manipulation des chiffres et des nombres, nous qui savons à quel point il est facile de montrer comment les chiffres sont faussés, comment dans un contexte ils ont tel sens, et tel autre dans un contexte différent, nous pourrions nous amuser de la naïveté de l'encyclopédiste et de ses contemporains. C'est sur cette lecture trop rapide de la pensée de Diderot que nous voudrions revenir. En effet, dans cet article, Diderot, alors même qu'il vante les mérites d'une arithmétique politique qui devrait venir en aide aux gouvernants pour administrer leur pays sur des bases précises et des données rigoureusement constatées, critique l'usage qu'en fait le chevalier Petty (1687, 1691) -pourtant un des initiateurs de la discipline -et se lance dans une bataille des chiffres qui ruine aussitôt le projet qu'il avait annoncé. Ses critiques invitent à penser que, à partir du moment où chiffres et nombres entrent dans une argumentation politique, ils perdent leur « précision géométrique » : ils deviennent manipulateurs et objets de manipulation. C'est donc une pensée très moderne et dénuée de naïveté qu'une lecture attentive de l'article de Diderot nous fait découvrir. Comment s'opère ce retournement du précis à l'imprécis, de la vérité constatée à la réalité manipulée ? Les ressorts de cette transformation se situent-ils dans la sémantique du cardinal, dans sa relation à l'extralinguistique, dans un vice de l'argumentation ? sémantique du cardinal : chiffres et nombres entre utilisation pléthorique et rejet L'expression « bataille de chiffres » est récurrente dans les débats politiques actuels. Avoir le bon chiffre (celui du prix de la baguette, du nombre de sousmarins ou du pourcentage du nucléaire), c'est faire preuve de sa compétence, MoDyCo UMR7114 so.saulnier@laposte.net 1. « Aubry-Bertrand : bataille de chiffres au 20 heures », http://www.wat.tv/video/aubry-bertrandbataille-chiffres-2bjhh_2i0u7_.html (consulté le 19 septembre 2012).
doi:10.4000/mots.20978 fatcat:ghvak35fencmbnsjbqdb5mo3yi