La coordination des organisations internationales : l'exemple du comité interinstitutions des Nations Unies sur la bioéthique

Hélène Boussard
2008 Revue Francaise d'Administration Publique  
École nationale d'administration | « Revue française d'administration publique » 2008/2 n° 126 | pages 373 à 385 ISSN 0152-7401 ISBN 9782909460093 Article disponible en ligne à Distribution électronique Cairn.info pour École nationale d'administration. © École nationale d'administration. Tous droits réservés pour tous pays. La reproduction ou représentation de cet article, notamment par photocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas
more » ... éant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par la législation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit. Powered by TCPDF (www.tcpdf.org) © École nationale d'administration | Téléchargé le 17/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) © École nationale d'administration | Téléchargé le 17/12/2020 sur www.cairn.info (IP: 207.241.231.83) Résumé La coordination d'organisationsoeuvrantdansunmême champ ouvers unmême but est un problème classiqued ethéorie desorganisationsaussibien qu'une exigencep ratique. La multiplication desorganisationsinternationalesspécialiséesaeu,entreautresconséquences, de faireapparaîtredesdifficultésde coordination duesaufaitquecertainesde leurs compétencespouvaientparfoiss esuperposer.Enp renantle casdut raitementdesquestionsde bioéthiqueauniveauinternational,l'auteur montrecommentle problème de laconcurrence de compétencesaétéabordé de deux manièresdifférentes.Premièrement,laformule de la coordination négative,une seule organisation intervientetlesautress 'abstiennent,est vite apparueaussif rustreq uef rustrante. Deuxièmement,laformule de lac oordination positive permetcertesde recueillirl'expertised etouteslesorganisationsconcernéesmaisr este complexeàmettree noe uvre,c 'est en faitplus unp rocessus permanentqu'une solution pérennementétablie quin écessiteune attention etdesaméliorationsconstantes. Abstract The coordination of internationalo rganizations:the example of the United Nations Inter-AgencyCommittee on Bioethics The coordination of organizationsworking in the same fieldortowardsthe same goalisaclassictheoreticalproblem of organizationsasmuch asitisapracticalrequirement.The proliferation of specialised internationalo rganizations hasr esulted in,among othert hings,the appearanceo fcoordination problemsduetothe fact thats ome of theirs pheresof competencesometimesoverlap. Using the example of handling bioethicali ssueson ani nternationall evel,the writerdemonstrateshowt he problem of competing spheresof competencewasapproached in twod ifferentw ays.First,the negative coordination formula, one single organization intervenesw hile the others refrain,quickly revealed tobeasfrustrated asitw asfrustrating.Second,the positivecoordination formula certainlyallows yout od rawt ogethert he expertiseo fall the organizationsconcerned but is complext oi mplement.Itismoreo fano ngoing process thanapermanentlyestablished solution whichrequiresattention and constantimprovement. 1. helene.boussard@eui.eu.L'auteur tientàremercierM.-C.Bouësseaupour cescommentairessur le texte. Touteerreur est attribuable àl'auteur seulement.
doi:10.3917/rfap.126.0373 fatcat:n6pthivuobgclk5kfrndfpic5q