Partis et recompositions politiques : quelques enseignements du « Printemps arabe »

Robin Beaumont, Xavier Guignard
2016 Confluences Méditerranée  
Xavier Guignard est ATER et doctorant en science politique à l'Université Paris 1 (CESSP), chercheur associé à l'IReMMO. Robin Beaumont est doctorant en Études politiques à l'EHESS (CETOBaC) allocataire du programme ERC WAFAW (IREMAM). Étudier les partis dans le monde arabe après 2011, un chantier sociologique en cours L'objet « parti politique » est un classique de la science politique. Pour cette raison, retracer l'histoire de son étude -même en se limitant à une aire géographique -renseigne
more » ... aphique -renseigne tout autant sur les effets de mode de la discipline que sur les difficultés rencontrées pour définir ce terme polysémique. Sur le monde arabe, deux tendances, critiquées depuis, ont longtemps marqué la production scientifique. L'approche développementaliste s'intéressait au parti pour penser la résilience de clivages sociaux « traditionnels » (la tribu, l'ethnie) et les conditions d'entrée dans le « modernisme politique »
doi:10.3917/come.098.0009 fatcat:ufgqwj6tnzerfeinuexl6b5ji4